CULTURE

Pour que les jeunes Marquisiens n'oublient pas leurs racines


Samedi 25 Novembre 2017 à 16:27 | Lu 1889 fois

PUNAAUIA - On se serait cru aux Marquises dans les jardins du musée de Tahiti et des îles. L’association Taka Iki, qui rassemble des habitants de Tahiti originaire de la terre des hommes organisaient une journée culturelle ce samedi. L’occasion de faire découvrir les traditions Marquisiennes à la population mais aussi à leurs enfants qui grandissent loin de leurs îles d’origine.


Crédit: Tahiti Nui Télévision
Crédit: Tahiti Nui Télévision
Fabrication du tapa, démonstration de cuisine traditionnelle des îles Marquises, des mets qu'il était aussi possible de goûter,  préparation du Umu hei, un bouquet de fleurs odorantes que l'on retrouve dans les couronnes, initiation à la frappe du pahu, ce grand tambour sur pied qui résonne dans les vallées des Marquises, apprentissage des danses traditionnelles comme le hakamanu ou le haka… Ce samedi, le public pouvait s’initier à différentes coutumes marquisiennes dans le plus pur respect des traditions. Un événement organisé dans le jardin du musée de Tahiti et ses îles.


 

Crédit: Tahiti Nui Télévision
Crédit: Tahiti Nui Télévision
Les membres de l’association Taka Iki ont le mal du Pays. Au travers de cette journée, ils souhaitent vivre leur culture et transmettre leur savoir à leurs enfants qui grandissent loin des îles Marquises. Beaucoup de Marquisiens vivent sur Tahiti nous dit Kanea Tevenino Maitere, secrétaire de l'association Taka Iki "nos enfants grandissent ici, on essaye de leur parler Marquisien et de leur inculquer tout ce qui est culture Marquisienne."

 

Crédit: Tahiti Nui Télévision
Crédit: Tahiti Nui Télévision
Pour la trésorière de l'association, Teremuura Kohumoetini - Rurua, cette journée était aussi un moyen de partager leur culture avec les habitants de Tahiti qui n'ont pas les moyens d'aller jusque dans leur archipel "on sait que les billets pour les Marquises coûtent très cher, alors on voulait faire venir les Marquises jusqu'à Tahiti, pour en faire profiter les Marquisiens qui vivent à Tahiti, les Tahitiens et les habitants d'autres archipels qui sont de passage". L’événement a séduit les touristes et les curieux, ainsi qu’une trentaine d’élèves des internats de Taravao et Mahina, pour la plupart des Marquisiens venus étudier à Tahiti, et qui sont venus renouer avec leurs origines comme Aurelia Keuvahana, originaire de Hiva Oa : "Les Marquises me manquent, mes parents aussi... aujourd'hui ici, on a l'impression d'être aux Marquises, d'être chez nous et on vit notre culture." 

Malgré la pluie, la journée à drainé de nombreux visiteurs. Et pour ceux qui en redemandent, des artisans et artistes vous attendent jusqu’au 3 décembre, au salon des Marquises à Mamao.
 
Rédaction web avec Tamara Sentis







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018