SOCIÉTÉ

Pirae donne la parole à ses administrés


Vendredi 16 Décembre 2016 à 14:02 | Lu 865 fois

PIRAE - La commune de Pirae a voté en avril un budget de 20 millions, budget qui servira à mettre en place un ou plusieurs projets. Jusque là rien de bouleversant. Là où cela devient intéressant, c'est que ces projets ont été suggérés par la population et qu'à partir du 19 décembre celle-ci devra se prononcer sur le plus intéressant et ce par voie des urnes.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
En avril 2016, le conseil municipal de Pirae a voté un budget de 20 millions. Budget participatif. Tel est son nom. "L'idée est de donner la parole aux administrés afin qu'il puisse venir suggérer des projets à mettre en place" indique Abel Temarii, deuxième maire adjoint de Pirae, en charge de la politique de la ville de la vie associative et de la jeunesse et des sports.

Toutes les suggestions et ce dans n'importe quel domaine seront étudiées. "Ce peut être des projets de proximité, ou qui concerne la population dans son ensemble, des projets de quartiers, bref de toutes sortes."

C'est au mois de juin dernier, que l'appel à projets a été initié auprès de la population. En août, des ateliers ont été mis en place. "Cadre de vie, cohésion sociale etc.. et la population a eu loisir de déposer les projets lors de cette journée. Au total  53 ont été déposés"

Des projets de toutes natures. "Une étude a été faite, et à ce jour nous en avons retenu dix qui remplissaient les conditions d'éligibilité". S'agissant d'un budget d'investissement, les projets demandant un budget de fonctionnement n'entraient pas dans les critères et étaient donc rejetés.

De l'aménagement d'un abribus à celui d'un terrain sportif ou de loisir, les idées n'ont pas manqué. "Les techniciens de la mairie se sont penchés, sans distinction et sans aucun favoritisme, sur la faisabilité des projets." Parmi ceux retenus, des aires de jeux pour les enfants. "Si on a des terrains de sports, on manque cruellement d'aires de jeux. Les enfants jouent sur la route. Les abribus aussi on retenu notre attention".

Une fois le tri fait dans les projets, ceux-ci seront soumis à la population qui tranchera par les urnes, celui ou ceux qui méritent de sortir de terre. A partir du 19 décembre et cela jusqu'au 30, la population est invitée à voter pour son projet favori. Les administrés devront se munir d'une carte d'identité ou d'un justificatif prouvant leur domiciliation dans la commune.

Nul besoin d'être majeur pour participer à cette consultation, à partir de seize ans, on peut donner son avis. "On a des projets qui concernent la jeunesse. Et donc il n'est pas question que ce soient les adultes qui parlent au nom de la jeunesse".

L'intérêt de ce dispositif est de donner la parole à la population. Le conseil municipal sera avisé des projets, mais n'aura pas de mots à dire sur ceux-ci. "Il faut respecter le choix de la population. C'est là la nouveauté" martèle Abel Temarii. Poursuivant "Avant, le conseil municipal avait toujours un regard et le dernier mot sur les projets. Là ce n'est plus le cas".

Vers la fin du mois de janvier, on connaîtra le ou les projets retenus, en mars ils seront budgétisés et mi-2017 les travaux commenceront.
Rédaction Web avec Tauhiti Tauniua Mu San  







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017