SOCIÉTÉ

Pirae : 120 familles ont reçu les clés de leur logement


Mardi 9 Avril 2019 à 16:33

LOGEMENT – Les autorités du Pays et de l’Etat ont remis ce mardi les clés des 120 logements de la résidence Faretahora, située sur le domaine Labbé, à Pirae. Plus vaste opération de logements sociaux réalisée en Polynésie française, 12 années auront été nécessaires à sa réalisation.


(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
"Nous avons trois chambres et deux salles de bains, avec une cuisine et une grande terrasse, se réjouit Noeline. C’est une nouvelle vie qui commence" pour elle, son père, son frère, son compagnon et son enfant. Comme une centaine d’autres familles, ils sont les heureux bénéficiaires d’un logement au sein de la résidence Faretahora, à Pirae.
 
Édifiée sur l’ancien domaine foncier de l’État "Labbé", parcelle de 5 hectares cédée au franc symbolique à l’OPH en 2015, cette résidence se compose de 120 logements de type T2 à T6 répartis en modules individuels et collectifs, de trois locaux associatifs, d’équipements sportifs et d’aires de jeux.
 
S’agissant de la plus vaste opération de logements sociaux réalisée en Polynésie française, ce chantier a nécessité la réalisation d’un pont ainsi que des travaux connexes d’aménagement des berges afin de sécuriser l’accès au site.
 
D’un coût global de 2,75 milliards de Fcfp hors foncier, la résidence Faretahora a été financée à parts égales par le Pays et l’État (80%) dans le cadre du volet "logement social" du Contrat de projets 2008-2014. L'Agence française de développement a en outre octroyé un prêt à l’OPH permettant à l’opérateur de compléter le financement de cette opération (20%).

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
"Le projet a été bien pensé, a expliqué Edouard Fritch au terme de la cérémonie de remise des clés. Nous n’avons pas souhaité la solution de facilité, à savoir construire des barreaux d’immeubles avec 60 à 80 logements. Nous avons tenu compte des conditions de vie de chaque famille. Ici nous sommes en blocs de 9-10 familles, donc la vie est beaucoup plus facile à organiser pour cet ensemble de familles."
 
Plus de 6 000 dossiers ont été déposés à l’OPH pour l’acquisition de ces logements. L’office a dû parer au plus urgent. 38 logements de transit abriteront des familles sans abris, victimes des intempéries et aussi des résidents du quartier Timiona à Titioro. Ils seront logés ici le temps que l’aménagement de leur quartier soit terminé. 82 logements en location simple profiteront aux familles en grande difficultés et aux familles monoparentales.
 
Ce projet aura mobilisé durant près de 12 années les services du Pays, de l’Etat et de la commune de Pirae.
 
 
Rédaction web avec Esther Parau-Cordette et communiqué






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019