CULTURE

Paul Manate met en image ses souvenirs d'enfance


Samedi 30 Juin 2018 à 15:09 | Lu 1040 fois

CINEMA - Depuis plus d’une vingtaine de jours, une équipe de tournage est à pied d’œuvre, pour réaliser un long métrage sur le sol du fenua. L’oiseau de paradis, c’est le titre de ce film écrit par un enfant du fenua qui s’est expatrié en métropole.


Paul Manate, réalisateur et enfant du pays. Crédit photo: TNTV
Paul Manate, réalisateur et enfant du pays. Crédit photo: TNTV
Dix ans déjà que le projet trotte dans un coin de sa tête, dix ans de peaufinage et de travail de recherche pour enfin réaliser cette fiction qui rappelle les souvenirs d’enfance de Paul Manate qui possède la double casquette de scénariste/réalisateur. "Hier on a tourné en bas du Taharaa, chez ma tatie, là où je jouais étant enfant. On a tourné à Teahupoo, chez des amis de ma maman où je passais les vacances de Noël et de Pâques, on a utilisé la même vieille pirogue dans laquelle je m'amusais."

"L’oiseau de Paradis", c’est l’histoire de Teivi, jeune demi qui est dans le milieu des affaires, et qui rencontre une cousine lointaine. Celle-ci lui prédit sa mort prochaine mais lui propose également de le sauver. Commence alors un long voyage initiatique pour Teivi, à la recherche de sa cousine et de ses racines polynésiennes.

Pour la réalisation de cette fiction Paul Manate s’est entouré de technicien de métropole mais également locaux. "Sur un long métrage, c'est une première que l'on ait des chefs de postes polynésiens. Ceci parce que le réalisateur est Polynésien, que l'on a déjà travaillé avec lui sur un court métrage qu'il a fait et donc il connait les équipes locales et aussi je pense que c'était aussi une volonté de sa part de pouvoir inclure dans son projet des gens d'ici." explique Tareparepa Teinauri première assistante réalisatrice.

Paul Manate voulait une fiction qui mette en avant le fenua de nos jours avec des acteurs locaux. Nanihi Bambridge a passé le casting : aujourd’hui, elle tient le rôle de Cécilia la sœur de Teivi. "C'est une première pour moi, je découvre le métier d'actrice et ce n'est pas si facile. C'est un métier, et on ne s'attend pas à répéter plusieurs fois la même scène avec à chaque fois la caméra dans un angle différent. C'est un peu fatiguant, mais c'est bien."  

30 journées de tournage au total sont prévues pour cette fiction. "L’oiseau de paradis" devrait sortir au cinéma au printemps 2019.
 
Rédaction web avec Naea Bennett et Mata Ihorai







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018