SOCIÉTÉ

Pas de nouvelle fermeture de l'aéroport à envisager


Lundi 23 Janvier 2017 à 16:08 | Lu 1523 fois

INTEMPERIES - Tahiti n'est plus coupée du monde. L'aéroport international de Faa'a a ré-ouvert ce matin après plus de 24 heures d'immobilisation. La piste est praticable mais certaines zones du tarmac sont toujours sous la boue. Deux avions d'Air Tahiti ont été endommagés et des dizaines de touristes ont passé la journée dans l'aérogare à attendre leur vol.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
L'aéroport de Faa'a a ré-ouvert le tarmac à 8 heures ce lundi matin, mais après 27 heures d'immobilisation, la situation n'est pas encore revenue à la normale. Ce que nous explique Eric Dumas, Directeur général d'Aéroport de Tahiti: "Week-end mouvementé qui a commencé très tôt dimanche puisque les intempéries ont démarré dans la nuit, et nous avons fermé l'aéroport dimanche à 5 heures du matin". Cette décision de fermer l'aéroport intervient après concertation avec l'aviation civile.

"C'est l'inondation de la piste qui a entrainé notre décision de fermer l'aéroport." Pour les autorités aéroportuaire, il est hors de question de laisser atterrir des avions sur une couche d'eau supérieure à quelques millimètres. "La présence de gravats également représente un danger pour les réacteurs. Dans ces cas là, on ferme la piste et on attend que le niveau de l'eau baisse."

Le seul vol a avoir été dérouté est celui d'Air France qui a été prié de se poser à Rarontonga, dimanche matin, (Ndlr: Il est prévu pour arriver ce lundi soir à Tahiti à 19h10). Par contre, 35 vols au total ont été annulés ou reportés par Air Tahiti et Air Tahiti Nui.

La direction ADT se montre relativement confiante quant à la pérennité de cette décision de rouvrir l'aéroport. "au vu des prévisions météorologiques, les pluies qui sont attendues ne sont apparemment pas de nature suffisante pour prévoir une nouvelle fermeture. Pour l'instant on reste confiant."

Malgré un semblant d'ordre revenu, il reste encore quelques problèmes à solutionner. "La plus grosse difficulté qu'il nous reste à gérer, c'est une grosse accumulation d'eau qu'il reste entre la piste et le taxiway". Accumulation générée par une retenue d'eau que les services techniques de l'aéroport essayent de débloquer. D'ici ce soir l'aéroport sera remis en état, mais en attendant, il reste opérationnel.

Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Dans la nuit de samedi à dimanche, Le tarmac s'est retrouvé sous un mètre de boue et de gravats.  Toute la flotte d'Air Tahiti se trouvait sur la piste à ce moment là. La compagnie a tenté de déplacer ses appareils, mais deux ATR qui se trouvaient au fond du parking ont vu le niveau de l'eau monter et s'infiltrer dans la carlingue. Ils sont actuellement hors d'usage.

Ce que nous confirme Francis Pierre, Directeur technique d'Air Tahiti. "Nos équipes sont intervenus très tôt le matin pour remorquer nos avions hors de l'eau, malheureusement nous en avions deux qui étaient au fond du parking et qui ont été bien touchés par cette montée des eaux". 

Contrairement à ce que l'on peut penser, un avion, ce n'est pas étanche et comme l'eau est montée au niveau du ventre des avions, celle-ci s'est infiltrée et nécessitera une inspection en règle et en profondeur des deux avions, à savoir, train d'atterrissage, pressurisation, système hydraulique etc... .

En conséquence les deux avions sont arrêtés au minimum une semaine et cela risque de perturber les rotations prévues. "Pour l'instant, nous sommes un peu en basse-saison et donc, on devrait réussir à effectuer toutes les rotations qui étaient programmées, par contre si les avions sont plus touchés qu'il n'y parait, cela risque d'avoir un impact sur les vols."
 

Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Victime collatéral des intempéries et de la fermeture de l'aéroport, ce touriste, Jean-Simon Pasadas, en voyage de noce. Il a passé la journée d'hier dans l'aérogare a attendre de pouvoir rentrer chez lui. "On devait décoller hier pour Los Angeles / Paris. On comprend très bien la fermeture de l'aéroport, mais on est très ennuyé car on doit reprendre notre travail à Paris, mais quand on voit comment les gens ont souffert ici, on ne peut qu'être tolérant et se dire qu'il y a plus grave que de manquer une ou deux journées de travail." 

Coïncidence, Jean-Simon est responsable de la voirie dans sa commune en métropole et de son propre aveu, "au niveau des gars de l'équipement et des communes, vous n'avez rien à apprendre de la métropole, vos services sont hyper efficaces."

De nouvelles pluies sont attendues dans les heures à venir, mais, selon les prévisionistes, elle ne seront pas suffisamment importantes pour envisager une nouvelle fermeture de l'aéroport.

 
Rédaction Web avec Tamara Sentis et Juliano Tautu. 







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 17:05 Arue célèbre son 1er Heiva Noera

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017