SOCIÉTÉ

Parcoursup : le parcours du combattant


Lundi 9 Juillet 2018 à 17:27 | Lu 1190 fois

EDUCATION - Comme chaque année, l’admission post-bac fait des heureux, mais aussi des déçus. Certains bacheliers de Polynésie française reprochent à la nouvelle plateforme l’absence de classement des vœux.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
L’algorithme permet à un élève de conserver plusieurs affectations à la fois, ce qui laisse les autres candidats en liste d’attente. D’autres encore, se voient refuser tous leurs vœux. Mahine Pato, bachelière, explique : "Je n’ai pas été acceptée car je n’ai fait qu’un seul vœu. Je n’ai pas pu confirmer les autres. Mais là, il y a une phase complémentaire et je me suis inscrite pour la licence de tahitien à l’université."

Comme elle, Tevaihani Tixier, devra se contenter des filières où il reste des places.  La jeune femme raconte : "Je me suis inscrite à l’université pour une licence de langue mais je n’ai pas pu confirmer ma demande car j’ai un problème de réseau. Ma demande a été refusée après…"

> D’autres solutions existent…

Les académies peuvent limiter le nombre de candidats extérieurs à leur zone géographique. Ce qui peut défavoriser les Tahitiens qui veulent étudier en métropole.

Malgré tout, près de 85% des Polynésiens ont accepté définitivement une proposition. Pour les autres, des solutions existent. Marco Attal, administrateur de Parcoursup à la DGEE, détaille : "Il faut savoir que nous avons mis en place la semaine : la commission académique de l’enseignement supérieur. C’est une nouvelle commission qui a été mise en place à la demande du ministère dans le cadre de Parcoursup. Nous nous sommes réunis la semaine dernière avec l’université et tous les proviseurs publics et privés. Nous avons été recensés tous les jeunes dont aucun vœu n’avait été satisfait et qui ont sollicité nos services."

Les coordonnées de ces jeunes ont été envoyées au centre d’information et d’orientation (CIO). Selon la DGEE, ils ont tous été contactés individuellement pour bénéficier d’un entretien. Objectif : les aider à reformuler une stratégie d’orientation sur la base des places vacantes.

La procédure d’affectation reste plus longue que les années précédentes. Certains ne seront pas fixés avant le 21 septembre.
 
Rédaction web avec Solène Barlot 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018