SOCIÉTÉ

POD 2018 : une campagne ciblée aux Marquises et îles Sous-le-Vent


Lundi 12 Mars 2018 à 15:17 | Lu 544 fois

SANTE - La campagne a démarré le 1er mars et se poursuit jusqu'au 30 avril dans toute la Polynésie. Mais l'accent est mis aux Marquises et îles Sous-le-Vent.


Photo d'archives Source Facebook POD
Photo d'archives Source Facebook POD
La lutte contre la filariose de Bancroft, maladie provoquée par un ver transmis par les moustiques, porte ses fruits. 
De 2010 à 2014, les efforts ont permis d’atteindre les objectifs préconisés par l’OMS en termes de couverture médicamenteuse.
De 2014 à 2016 les évaluations menées sur l’ensemble de la Polynésie ont donné des résultats conformes aux recommandations de l’OMS, à l’exception des îles Sous-le-Vent et aux Marquises Sud où le portage filarien reste supérieur à 1%. Par conséquent, il a été décidé de maintenir la distribution dans ces deux archipels et la mise à disposition des médicaments dans les autres archipels pour les personnes résidant ou voyageant régulièrement dans ces zones.
Cette stratégie ciblée durera au moins deux ans, et sera prolongée en fonction des résultats des évaluations planifiées en 2019.

Cette année donc, comme en 2017, la distribution des comprimés de diéthylcarbamazine (DEC) et d’albendazole (ALB) se poursuit dans les écoles des îles Sous-le-Vent et du Sud des Marquises. Des ambassadeurs feront également une distribution dans ces archipels. La campagne a débuté le 1er mars et se terminera le 30 avril. 

Si les îles Sous-le-Vent et les Marquises sont particulièrement visées, il sera tout de même possible de prendre les comprimés dans d'autres archipels. Aux îles du Vent, Australes, Marquises Nord et Tuamotu- Gambier : la POD (Prise Observée Directe) des médicaments se fera dans toutes les structures de soins de la direction de la Santé.
La prise des comprimés et particulièrement recommandée aux personnes exposées du fait de leur activité professionnelle ou familiale qui se rendent régulièrement aux îles Sous-le-Vent ou aux Marquises Sud.
Rédaction web 






 

La prise de ces comprimés nécessite de respecter les contre-indications et les précautions d’emploi suivantes.

> Contre-indications :
- femme enceinte ;
- enfants de moins de deux ans ;
- allergie connue à la DEC (ou à la Notezine®) et/ou à l’albendazole.

> Précautions d’emploi (nécessitant un avis médical pour autoriser la prise) :
- maladie grave ;
- épilepsie ou antécédents de convulsions ;
- séjour prolongé en Afrique tropicale dans les dix dernières années.

> Les effets secondaires les plus fréquents sont :
- somnolence (envie de dormir) ;
- céphalées (mal de tête) ;
- nausées (envie de vomir) et /ou des vomissements ;
- sensation vertigineuse.

Ces effets secondaires surviennent en moyenne chez une personne sur six.

La DEC atteint son maximum de concentration dans le sang une à deux heures après la prise du médicament. C’est le moment où les effets secondaires indésirables sont le plus marqués.

Par conséquent, il est recommandé :

- de ne pas effectuer d’activité à risque dans les heures qui suivent la prise des médicaments (activités professionnelles telles que la conduite d’engins ou de transports en commun, le maniement d’outils...). La conduite prolongée après avoir avalé les médicaments est également déconseillée ;

- d’associer la prise médicamenteuse à un repas ou une collation : les troubles digestifs sont moins importants ;

- d’éviter la prise des médicaments en cas de fièvre ou de maladies aiguës.



Tags : filariose, POD, santé





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Août 2018 - 17:05 L’Almirante Lynch en escale à Papeete

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018