SOCIÉTÉ

Observation des baleines en Polynésie : de nouvelles règles à respecter


Dimanche 12 Août 2018 à 11:02 | Lu 5692 fois

ENVIRONNEMENT – Les cétacés sont en Polynésie française depuis plusieurs semaines. Les curieux aussi. La réglementation pour les observer reste stricte, mais certains en oublient les fondamentaux. Piqûre de rappel.


(Archives TNTV)
(Archives TNTV)
Pour les baleines, la Polynésie française est un véritable havre de paix. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres depuis l’Antarctique, les cétacés reviennent à Tahiti et ses îles, leur sanctuaire, pour mettre bas et accompagner leurs petits dans leurs premiers mois.

Ce spectacle grandiose attire prestataires de services et particuliers. Ces derniers jouent parfois les trouble-fêtes dans un environnement où les animaux cherchent la tranquillité.

Pour veiller au bon respect des règles et informer le grand public, les bénévoles de l’association Mata Tohora sillonnent les eaux. Règles de base : réduire sa vitesse à 3 nœuds dans un rayon de 300 mètres pour analyser la situation et suivre en permanence une trajectoire parallèle à celle des baleines.

Cette année, à cause de la pression croissante à laquelle sont soumis les cétacés, certains articles viennent d’être modifiés. Agnès Benet, présidente de l’association, détaille : "Les règles d’approche de 2002 sont, bien sûr, toujours d’actualité. Aujourd’hui, ce qui se rajoute à ces règles c’est une distance plus grande entre les adultes et les embarcations. Donc, les baleines adultes, avec ou sans baleineau, doivent être observées à une distance minimale de 100 mètres alors que jusque-là, c’était 50 mètres."
 

S’approcher des baleines dans les passes, les baies ou les lagons est formellement interdit. Ces règles s’appliquent aussi aux dauphins. C’est le cas depuis cette année dans la baie de Punaauia, non loin du spot de Sapinus.

Certains plaisanciers l’ignorent encore. Agnes Benet se charge de les en informer : "Je ne sais pas si vous savez mais il y a une nouvelle réglementation du code de l’environnement qui stipule que cette zone est une zone protégée pour les dauphins et les baleines. A partir de cette année, l’observation des dauphins et des baleines est interdite dans cette zone pour les laisser se reposer."


La plupart des usagers de la mer comprennent ces règles. Ils admettent qu’elles sont le prix à payer pour continuer d’observer les mammifères dans leur milieu naturel. Le propriétaire du bateau rappelé à l’ordre confie : "Cela ne fait pas longtemps que nous avons un bateau, ça fait un an, mais j’ai déjà constaté l’année dernière que, notamment au niveau de l’observation des baleines, c’était du grand n’importe quoi. Les gens s’approchent le plus possible, passent devant les bateaux… C’est bien qu’il y ait des règles et puis on laisse faire la nature. […] C’est déjà exceptionnel de pouvoir les voir."

Tout n’est pas négatif. Les membres de l’association Mata Tohora constatent que les comportements ont positivement évolué ces dernières années. Pour ceux qui se bornent à ne pas respecter les règles, amendes et sanctions sont prévues. L’an dernier, deux personnes ont été condamnées par le tribunal correctionnel pour avoir troublé la quiétude de ces géants des mers.

 
Rédaction web avec J-B Calvas 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Août 2018 - 18:12 Comment protéger son enfant sur Internet ?

Lundi 20 Août 2018 - 17:55 Dengue 2 : l'alerte sanitaire a été levée

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018