SOCIÉTÉ

Nucléaire : l'église protestante mā’ohi appelle au rassemblement


Dimanche 29 Juillet 2018 à 14:30 | Lu 1250 fois

RELIGION – Le 134ème synode de l’église protestante mā’ohi vient de s’achever à l'église Evaneria de Taunoa. 71 pasteurs s'étaient réunis durant toute une semaine afin d'aborder plusieurs thèmes comme celui des drogues mais surtout l’épineux sujet du nucléaire.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
Le synode de l’église protestante maohi a été une nouvelle fois marquée par la question du nucléaire. L’événement s’est déroulé du 21 au 23 juillet à Taunoa. Ce dimanche, la commission d’étude sur le nucléaire a rendu ses conclusions et ses préconisations.

Le synode souhaite que l’Etat reconnaisse "le grand mal qu’il a commis dans ce pays" et qu’il facilite "les démarches des malades victimes des essais nucléaires." L’église protestante maohi demande que l’Etat français rendre à la Polynésie l’ensemble de ses ressources "et qu’il cesse de les utiliser comme garantie de ses emprunts bancaires."

> >> Lire aussi  :  Le nucléaire au cœur du 134ème synode de l'Église protestante maohi

Deux ans après le dépôt d’une plainte contre l’Etat français pour crime contre l’humanité. Le président de l’église, Taaroanui Maraea, doit se rendre à Genève, puis à New York, pour continuer le combat auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le synode a lancé un appel au rassemblement de toutes les églises, associations et groupes politiques sur la question du nucléaire.

> Se rassembler 

Oscar Temaru, président du Tavini huira’atira et maire de Faa’a, a réaffirmé son soutien à la démarche de l’église. Il appelle lui aussi à l’union sur le dossier du nucléaire. Il a ajouté : "Je veux lancer un appel solennel à nos frères, président du pays tous ceux qui ont des responsabilités : penser à l’avenir, à nos enfants à notre pays d’abord. Notre avenir n’est pas en France, n’est pas en Europe, il est ici à Mā’ohi Nui."

Pour Gaston Tong Sang, président de l’assemblée de Polynésie française, cette union existe. Le maire de Bora Bora s’est dit respectueux des décisions prises par l’église protestante maohi. Pour lui, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, mène le "même combat en demandant à l’Etat de solder ce dossier du nucléaire." Le 135 synode se tiendra à Moorea l’an prochain.

Rédaction web avec Hitiura Mervin







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018