SOCIÉTÉ

Nucléaire : Moetai Brotherson souhaite «mettre l’Etat face à ses responsabilités»


Lundi 19 Mars 2018 à 15:35 | Lu 812 fois

LEGISLATIF – Le député va présenter deux nouveaux textes concernant le fait nucléaire à l’Assemblée nationale.


(Archives TNTV)
(Archives TNTV)
Autre point de la profession de foi du candidat Moetai Brotherson : la reconnaissance du fait nucléaire dans sa totalité. C’est dans cette logique que le député entend déposer deux nouveaux projets de loi à l’Assemblée nationale.

Dans un courrier transmis aux rédactions, il précise :

« Le lundi 19 mars 1977, il y a 41 ans, le tir Nestor, d’environ 150 kilotonnes de TNT, soit 50 fois la bombe d’Hiroshima était effectué, dans les entrailles de l’atoll de Moruroa. 41 ans après, et avec une pensée particulière pour tous les petits Jacob, j’introduis deux propositions de loi, relatives aux essais nucléaires français. »

INDEMNISATION DES VICTIMES INDIRECTES

Le premier texte vise à renforcer le dispositif de la loi Morin. Le député indépendantiste souhaite que « les victimes indirectes mais bien réelles » des essais nucléaires soient indemnisées elles aussi. Moetai Brotheson illustre son propos de cette façon :

« Une victime reconnue, mariée, mais toujours vivante et en capacité de travailler vient à décéder. Qu’advient-il de son conjoint si seule la victime apportait un revenu au foyer ? »

DES FRAIS MÉDICAUX PRIS EN CHARGE PAR L'ETAT

Le second texte concerne la prise en charge des frais médicaux et paramédicaux des victimes reconnues des essais nucléaires. L’élu estime que ces dépenses ne doivent plus incombées aux territoires mais à l’Etat.
 
Le député de la troisième circonscription entend faire admettre de manière automatique comme vicitme, tout descendant de victime reconnue, elle-même atteinte d’une des maladies radio-induites.

Pour financer ces nouvelles dispositions, Moetai Brotherson prévoit un « fonds abondé par un prélèvement fiscal auprès des entreprises produisant de l’électricité à partir du nucléaire civil ».

Le député indique que ces propositions vont circuler dans les différentes institutions de l’Etat comme du Pays dans les semaines qui viennent pour avis et information. Les associations de victimes les recevront aussi.

Moetai Brotherson, après avoir pris compte des différentes remarques, les déposera au bureau de l’Assemblée.

« Je forme le vœu que mes collègues parlementaires Polynésiens, mais aussi l’ensemble des élus viennent soutenir cette démarche, en faisant abstraction des postures partisanes qui n’ont pas leur place ici. »

Une pétition sera en ligne dans les prochains jours. 
Rédaction web







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018