TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Nucléaire : Marcel Tuihani en accord avec 193


POLITIQUE – Le leader de Te Ora Api o Porinetia répondu à la lettre ouverte de l’association, adressée à tous les candidats aux territoriales, sur la question du nucléaire. Le président de l’assemblée la rejoint sur tous les points.


(Crédit photo: TNTV)
(Crédit photo: TNTV)
« Vous savez combien je partage votre combat et j’ai moi-même signé la pétition qui a recueillie aujourd’hui plus de 54 000 signatures. » Ce mardi, l’association de défense des victimes des essais nucléaires, 193, a publié la réponse de Marcel Tuihani à sa lettre ouverte près d’une semaine après celle d’Oscar Temaru.

En début de mois, 193 a interpellé tous les candidats aux élections territoriales sur la question du nucléaire. Elle les a invité à « oser » prendre position sur les essais nucléaires et leurs conséquences économiques, sociologiques, environnementales et sanitaires.

Marcel Tuihani compte dans ses rangs le président de Tamarii Moruroa, Yannick Lowgreen. Pour Marcel Tuihani, il est temps que la classe politique s’unisse autour de la question du nucléaire qui « nous a trop longtemps divisé ; elle doit aujourd’hui nous rassembler. » 
 

SUR LE REFERENDUM

Favorable à un référendum local, le candidat rappelle que son organisation relève de la compétence de l’Etat. Il demande à l’association de formuler de manière claire la question et soumet une proposition « sans vouloir orienter une telle question. » 

SUR LA LOI MORIN

Marcel Tuihani indique qu’il rejoint le point de vue de l’association sur la Loi Morin. Pour le président de l’assemblée, il faut « une loi rénovée et plus complète qui couvre les autres problématiques […] »

Il souhaite plus de souplesse dans le traitement des dossiers « tout en veillant à s’assurer que les maladies sont bien radio-induites et qu’elles sont effectivement une conséquence des essais nucléaires opérés en Polynésie française. » 

SUR LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE SANTE

Comme 193, la tête de liste de Te Ora Api o Porinetia estime que la prise en charge des frais de santé et de traitement doivent être naturellement pris en charge par l’Etat lorsque le décès ou la maladie sont la conséquence des essais nucléaires. 

SUR L’ENERGIE NUCLEAIRE

Le candidat estime que l’énergie nucléaire dont bénéficie la France résulte des tests réalisés au fenua. Marcel Tuihani propose qu’une fraction du prix de l’électricité payé en France « soit affectée à la prise en charge de ces indemnisations. »

Il ajoute que cette contribution doit permettre aux Polynésiens de bénéficier de la contribution au service public de l’énergie (CSE) « ce qui serait un juste retour des choses alors que nous payons notre électricité encore trop cher. » 

SUR UNE ETUDE

Une fois encore, Marcel Tuihani partage les préoccupations de l’association. Une étude sérieuse et indépendante est essentielle selon le candidat. « Mais pour que celle-ci puisse être réalisée, je crois sincèrement qu’elle doit pouvoir être menée en dehors de toute pression médiatique et politique et de tout esprit polémique et militant. » Il propose la mise en place d’un comité issu de différents organismes de recherches reconnus pour mener cette étude.

A la fin de sa réponse, Marcel Tuihani affirme à 193 que s’il est élu, cette question sera au cœur de dialogue qu’il souhaite « reconstruire avec l’Etat sur des bases rénovées et sincères. » 
Rédaction web



Mardi 17 Avril 2018 à 11:42 | Lu 454 fois






Territoriales 2018