TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Nucléaire : E Reo Manahune veut la création « en urgence » d’une commission d’enquête


POLITIQUE – Le leader de la plateforme, Tauhiti Nena, a répondu mardi à la lettre ouverte de l’association 193 adressée aux candidats aux élections territoriales. Il est le troisième à le faire après Oscar Temaru et Marcel Tuihani. L’ancien ministre du gouvernement Temaru souhaite continuer les travaux commencés par les élus indépendantistes en 2005 sur les conséquences des essais nucléaires.


(Archives TNTV)
(Archives TNTV)
Dans sa réponse à l’association 193 sur le fait nucléaire, Tauhiti Nena commence par « un petit rappel historique ». Il ne répond pas point par point aux questions posées par les défenseurs des victimes des essais nucléaires.

Le leader de E Reo Manahune indique que c’est sous l’impulsion de la majorité UPLD qu’une commission d’enquête sur les conséquences des essais nucléaires a été créée en 2005. Bruno Barrillot, décédé il y a un peu plus d’un an, était chargé de la coordination des travaux.

Tauhiti Nena affirme :

« Les entraves ne manqueront pas, tant par les représentants de la minorité menée par le fervent soutien des essais nucléaires, Gaston Flosse, que par ceux de l’Etat, notamment le ministre de la défense qui refusera de fournir les mesures des retombées. »

Il continue et explique que c’est le gouvernement du « Taui », dont il était ministre des Sports et de l’Education, qui a créé une délégation pour le suivi des conséquences nucléaires.

Dans cette réponse d’une page, Tauhiti Nena indique qu’il souhaite créer « de nouveau » une commission d’enquête qui s’inscrirait dans la continuité des recommandations émises par celle créée en 2005.

« La démarche éprouvée selon la typologie clairement définie lors de la 1ère enquête sera appliquée, avec la même ri-gueur d’écoute de la société politique, civile, économique et religieuse. »

La tête de liste de E Reo Manahune aux Territoriales annonce que ces travaux seront présentés aux représentants à l’assemblée de Polynésie française. Il souhaite que cela devienne le socle de discussions entre l’Etat et le Pays sur la question du nucléaire.

Lundi, sur le plateau de TNTV, Tauhiti Nena a expliqué qu’il souhaitait la mise en place de nouveaux accords avec Paris, s’il est élu.
 
Rédaction web 




Mercredi 18 Avril 2018 à 12:13 | Lu 435 fois






Territoriales 2018