SOCIÉTÉ

Nouvelle loi de protection des données informatiques : les élus des îles du Vent en formation


Jeudi 18 Avril 2019 à 11:56

NUMÉRIQUE - Comment se prémunir des hackers ou des usurpateurs ? Comment garantir la confidentialité de fichiers numériques ? Des questions majeures pour les élus des Îles du Vent qui sont en ce moment en formation.


Si le piratage n’affecte pas particulièrement le fenua, il faut savoir que la loi change en matière de protection des données informatiques le 1er juin prochain. Les élus pourraient même encourir des sanctions en cas de non-respect de cette nouvelle loi, le RGPD (Règlement général sur la protection des données). Ils suivent donc actuellement une formation.

Au programme, un exercice de simulation qui met en scène le piratage du site internet d’une mairie. Le hacker menace de représailles s’il n’obtient pas la rançon demandée. Une situation déjà vécue par plusieurs entités publiques au fenua. Les communes sont également en première ligne. "Il va y avoir toutes sortes de menaces qui sont soit techniques soit humaines, et qui vont peser de plus en plus fortement sur les collectivités territoriales qui sont devenues aujourd'hui, finalement, une cible au même titre que les entreprises pour les pirates informatiques, les cybercriminels"  explique Damien Alexandre, spécialité de la protection des données informatiques.

>>> Voir aussi : Web Zone - RGPD qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert et pourquoi se mettre en règle ?

"Les données à caractère personnel, les photos où on peut nous identifier en tant que personnes... doivent être de plus en plus protégées parce qu'elles sont importantes, elles donnent de la valeur pour les start-ups par exemple, et même pour les pirates. C'est pour ça que cette loi a été réfléchie et mise en place, pour protéger les données à caractère personnel" ajoute Tania Ayo, responsable du département informatique du syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française.

Des "faux" hackers lors de la formation. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Des "faux" hackers lors de la formation. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Si le fenua est plutôt préservé, la mairie de Papara a tout de même été privée d’une partie de ses données durant plusieurs mois suite à un acte de piratage. Des élus ont vu leur identité usurpée avec de faux comptes sur les réseaux sociaux. Mais pour Anthony Jamet, le maire de Taiarapu Est, on ne peut plus se passer du numérique aujourd'hui. Il faut apprendre à l’utiliser au mieux afin de répondre aux attentes des administrés.

>>> Lire aussi : Entreprises : informez-vous sur le Règlement général pour la protection des données

Les entreprises sont également concernées par l’entrée en vigueur et la mise en pratique du règlement général sur la protection des données. Et si la sécurisation a un coût, votre vigilance est le premier rempart contre la malveillance. "C'est nous le maillon faible, c'est l'être humain. Déjà, ayez de bons mots de passe, n'utilisez pas vos mots de passe professionnels sur vos comptes personnels, et ayez un bon anti-virus" nous dit Tania Ayo.
 
Rédaction web avec Laure Philiber et Mata Ihorai







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes