TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Nikolaz Fourreau, homme actif engagé


Mercredi 10 Avril 2019 à 16:51 | Lu 242 fois

Nikolaz Fourreau est un homme qui sait où il va.



Pour conclure ses études d’ingénieur environnement, il vient faire son stage en Polynésie, pays qu’il ne quittera plus. Il s’y implante et gravit les échelons des entreprises qu’il intègre pour devenir le Directeur Général d’Enviropol. Le plaisir qu’il prend dans son métier est son moteur au quotidien, s’il s’ennuie ce n’est pas pour lui. 

Il est aussi Président du conseil d’administration de la SOFIDEP qui voit passer de nombreux jeunes entrepreneurs en recherche de financement. Il agit également en tant que Président du pôle emploi de l’association FACE qui agit contre l’exclusion.

Nikolaz Fourreau nous en dit plus

Vous êtes le seul membre du jury à avoir continué Ohipa Maitai, qu’est-ce qui vous a poussé à renouveler l’aventure ?

"La principale raison qui m’a conduit à renouveler cette aventure, tient principalement au fait qu’au travers cette émission de belles valeurs sont mises en exergue ; l’entrepreneuriat, la volonté, la passion et l’opiniâtreté. Mais aussi, c’est une manière de montrer à tous ceux qui regarderont l’émission, que c’est possible ! Tout le monde peut avec du travail et de la volonté, monter son entreprise, créer son emploi et s’ouvrir les portes d’un avenir dans lequel il est maitre de ses choix."

Quelles ont été les difficultés et, au contraire, les plus beaux moments, en tant que coach et jury ?
"La principale difficulté que j’ai rencontrée, et probablement pour mes comparses du jury aussi, c’est le choix de sacrifier des projets à chaque nouvel épisode. Néanmoins, c’est le principe même du concept de Ohipa Maitai, que jury et candidats acceptent dès le début. Même si un seul gagnera, il n’en demeure pas moins que tous avaient un chance. Et surtout, tous les projets conservent tout leur potentiel de développement avec ou sans l’émission. Nous avons passé plein de bons moments : les éclats rires, les épreuves, mais surtout, la plus belle chose, alors que nous sommes finalement dans un concours, c’est que tous les candidats se sont respectés, sont restés soudés et ont conservés un esprit d’équipe jusqu’au bout. Finalement, c’est une des valeurs importantes du monde de l’entreprise. Nous devons avancer sans détruire l’autre, mais juste en essayant d’être le meilleur. L’entreprise est un des acteurs de la société et on se doit d’y défendre les valeurs humaines de respect de l’autre. Et ils l’ont fait !"

Pouvez-vous nous donner un avant-goût des projets présentés ou de la personnalité de certains candidats qui vous ont séduit ou vous ont donné du fil à retordre ?
"Il va m’être difficile de vous révéler des éléments de l’émission ; les futures diffusions perdraient tout leur charme. Quant aux candidats par leur envie et leur passion, ils sont tous attachants. Certains candidats sont des rêveurs et il en faut, d’autres sont extrêmement rationnels et organisés. Il est absolument incroyable de voir à quelle vitesse tous progressent au fil des émissions alors même qu’ils sont confrontés à des matières et des sujets dont ils ignoraient tout ou presque tout.Est ce que certains nous ont donné du fil à retordre ? aucun ! ils se sont tous fait violence et remis en question à chaque émission sans jamais se plaindre."
 
Que retenez-vous de cette aventure ?
"La première chose que je retiens c’est l’espoir que représente tous ces candidats. Comme lors de la première saison, tous les candidats ont envie de créer. Ils ont le désir profond de prendre en main leur avenir et de le construire. Tous les projets que nous avons vu grandir dans cette nouvelle mouture de Ohipa Maitai, ont un vrai potentiel de développement. Et ce n’est pas une question de génération, c’est plus que cela. Et, finalement, ce à quoi j’aspire, c’est que tous ces candidats deviennent demain leur patron et un jour, j’espère, ils feront comme Moea Randy et moi : ils donneront leur avis  et leurs conseils à de jeunes créateurs ; car tout chef d’entreprise a un devoir de transmission et une obligatoire implication dans la Société pour la construire et l’améliorer."

Ohipa Maitai, 
tous les mercredis à 19h35

à partir du 17 avril sur TNTV.