SPORT

Moorea rafle 31 médailles en beach wrestling


Dimanche 21 Avril 2019 à 16:55

BEACH WRESTLING - La fédération de lutte et disciplines associées, présidée par Hiro Lemaire, a organisé une compétition de beach wrestling (lutte sur sable). Près de 90 athlètes issus de 13 clubs présents ont pris part à la manifestation. Plusieurs catégories étaient proposées en regroupant les jeunes et les adultes hommes et femmes. Les combats se sont disputés sur le terrain de beach soccer des Jardins de Paofai.


Les duels s’enchainent sous un soleil de plomb. Deux cercles délimités par des cordes font office d’aires de combat.  Le but ? Pousser son adversaire hors du cercle, le projeter au sol ou le mettre sur le dos. Le premier arrivé à trois points remporte le combat.  Les jeunes ouvrent le bal et s’affrontent dans leurs catégories de poids respectives.
 
Cette année la jeune garde monte à l’assaut avec plus de quarante inscrits. Parmi les 13 clubs présents, deux ont été créés récemment. Le THC de Punaauia et le Team Haapiti mené par Henri Burns et Vaiarii Childs. La section de Moorea décroche 31 médailles.
 
Belle performance aussi chez les kids du club Papara jiu jitsu west coast, ils décrochent 6 médailles au total dont 3 en or, 2 en argent et une de bronze. "Cela fait deux ans que Papara jiujitsu west side a ouvert ses portes et j'ai vu cette année un engouement pour ce sport de la part des jeunes de Papara. Ils s'investissent de plus en plus et je suis satisfait." déclare Anapa Putoa, l'entraineur du club.
 
Chez les adultes, les compétiteurs sont de différents profils. En -82 kg, c’est le spécialiste du MMA qui s’impose en remportant tous ses combats. "Il y a du niveau dans toutes les catégories, il y a des très bons concurrents." confie Uriel Albamonte le vainqueur en - 82 kg sénior
 
En junior des – 75 kg, le champion de Polynésie de Taekwondo Raihiti Mairau a fait ses premiers pas en beach wrestling. Des débuts prometteurs pour l’étudiant en STAPS, qui réussit à monter sur la, plus haute marche du podium. "Le beach wrestling, c'est top au niveau cardio. Il y a beaucoup de physique et pas mal de stratégies. C'est aussi bien que le taekwondo." s'enthousiasme Raihiti Mairau, vainqueur en - 75 kg junior
 
Prochain rendez-vous pour les combattants, le 19 mai avec de la lutte libre et de la lutte greco-romaine.
 
Rédaction web avec Oriano Tefau
 






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Mai 2019 - 12:26 Mondial U20 - La Pologne bat Tahiti 5 à 0

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes