SOCIÉTÉ

Moetai Brotherson veut « rendre inéligible à vie tout élu condamné pour malversations »


Mardi 23 Janvier 2018 à 16:04 | Lu 2870 fois

LEGISLATION – Ce mercredi, le député indépendantiste va déposer la première proposition de loi de son mandat. Celle-ci vise à renforcer l’intégrité des mandats électifs et de la représentation nationale.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
Moetai Brotherson dit avoir une priorité : la probité des élu « indispensable à la confiance retrouvée entre les citoyens et le Politique. » Le député indépendantiste souhaite tenir ses promesses de campagne. 

A deux mois des élections territoriales, il déposera ce mercredi sa première proposition de loi. Dans un communiqué envoyé ce mardi aux médias, Moetai Brotherson indique :

« [Elle] viserait à rendre inéligible à vie, tout élu définitivement condamné pour malversations autour des deniers publics et/ou abus de pouvoir lié au mandat électif. […] Cette proposition de Loi se veut trans-partisane et s’inscrit dans la continuité du changement porté par la « Loi pour la confiance dans la vie politique » qu’elle entend compléter. »
 
L’élu espère que cette loi, en cours d’examen par d’autres députés, permettra au fenua de ne plus être sur la deuxième place du podium du classement des collectivités les plus corrompues. Selon Transparency international, la Polynésie se situe juste derrière Saint-Martin dans le cadre des collectivités les plus corrompues. En 2017, 33 affaires  de "délinquance en col blanc" ont été jugées en Polynésie.

 Le député ajoute :
 
« […] et pourquoi pas sortir totalement de ce classement ? »
 
Le représentant ajoute que cette proposition de loi fera l’objet d’un courrier à tous les élus locaux, aux parlementaires polynésiens, aux membres du Conseil économique, social et culturel (CESC) pour leur demander leur avis.
Les acteurs de la justice en seront aussi destinataires.
 
Le député annonce que cette proposition sera disponible en ligne dès ce vendredi via une pétition à laquelle chacun peut participer. Moetai Brotherson continue :

« Les Polynésiens, et notamment la jeunesse, méritent mieux que le recyclage permanent d’une caste de politiciens corrompus dont certains ne voient même pas qu’ils représentent une « marche en arrière » à contretemps de l’Histoire. »








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018