SOCIÉTÉ

Matériels de radiocommunication : le CESC dit oui à l’aide financière aux pêcheurs


Mardi 9 Octobre 2018 à 17:12 | Lu 1171 fois

PROJET DE LOI – Le CESC s’est déclaré ce mardi en faveur d’une aide financière que le Pays souhaite allouer aux pêcheurs professionnels afin qu’ils puissent s’équiper en matériels de radiocommunications réglementaires, mais sous certaines conditions.


Archives Tahiti Nui Télévision
Archives Tahiti Nui Télévision
Le Conseil économique social et culturel (CESC) a examiné ce mardi un projet de loi du Pays instituant une aide financière pour les pêcheurs titulaires d’une licence de pêche professionnelle, afin de leur permettre d’acquérir les matériels de radiocommunications rendus obligatoires par le Pays et qui ne seraient pas encore installés sur leurs navires. Dans son avis, le CESC souligne le fait que ce dispositif a le mérite de participer à la modernisation des exploitations sur le plan de la sécurité car tous les professionnels du secteur de la pêche sont tenus de s’équiper conformément à la nouvelle réglementation. Aussi, ce type de mesure contribue à la baisse des coûts d’intervention des secours en mer.
 
Si le CESC est favorable au principe d’aider financièrement les pêcheurs professionnels déjà exploitants à s’équiper et à se moderniser sur le plan de la sécurité maritime, il estime que ce type de décision doit être entouré de garanties et de mesures permettant d’assurer son efficacité. À cet effet, l’institution recommande que :

- la portée et l’efficacité du dispositif fasse l’objet d’une évaluation et d’un bilan, notamment au regard du recensement des besoins effectué par le Pays,

- des programmes de formations adéquates soient organisés à l’intention des pêcheurs concernant l’utilisation, l’entretien et les réparations de ces instruments électroniques perfectionnés de radiocommunications,

- la surveillance et le contrôle de la mise en œuvre de la réglementation soient renforcés à l’occasion de la délivrance des différentes autorisations administratives (licence de pêche et permis de navigation),

- le pays réunisse annuellement l’ensemble des acteurs concernés pour analyser les différentes problématiques liées à la mise en œuvre des normes internationales au travers des dispositions locales mais également mieux anticiper les évolutions futures,

- le budget alloué soit ajusté et reconduit jusqu’à mise en conformité de toute la flotte, en prêtant une attention particulière aux archipels éloignés, et en sensibilisant les tavana hau sur le dispositif afin d’aider les professionnels concernés dans la constitution de leur dossier de demande.
 
Par conséquent, et sous réserve des observations et recommandations qui précèdent, le CESC a émis un avis favorable à ce projet de loi du Pays par 37 voix pour et 0 contre.
D'après un communiqué






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018