FAITS DIVERS

Mahina : un arbre tombe sur la brigade municipale, la sécurité des agents en question


Lundi 14 Janvier 2019 à 12:19

INTEMPÉRIES – Les fortes précipitations de dimanche ont entraîné la chute d’un arbre sur le toit de la brigade municipale de Mahina. La dangerosité du talus duquel l’arbre s’est décroché était connue des services du Pays, qui devaient réaliser des travaux de sécurisation en juin dernier. Mais rien n’a été fait et le maire de la commune cherche aujourd’hui à mettre les muto’i et les pompiers à l’abri dans une autre structure.


(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Ce qui devait encore arriver arriva. L’éboulement d’une partie du talus situé à l’arrière du bâtiment regroupant les muto’i et les pompiers de Mahina a entraîné dimanche la chute d’un arbre, avec sa souche, sur le toit de la brigade municipale.
 
Aucun blessé n’est à déploré, seulement des dégâts matériels. Mais pour le maire de Mahina, Damas Teuira, si seule la brigade municipale a été touchée, "tous les bâtiments qui sont devant le talus son concernés". "C’est une situation dont nous avons eu connaissance depuis 2017, parce que nous avons reçu plusieurs ministres qui nous ont accompagnés sur les intempéries, et aujourd’hui le constat est là, et il y a vraiment urgence à ce que le Pays prenne son engagement pour sécuriser assez rapidement le talus."
 

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
 
En effet, ce n’est pas la première fois qu’un éboulement a lieu à cet endroit. Selon le maire, des travaux annoncés par la direction de l’Equipement devaient démarrer en juin dernier. "Aujourd’hui on est en 2019, il n’y a toujours pas eu de travaux, déplore-t-il. Mais le directeur de cabinet du ministre de l’Equipement était présent dimanche soir à nos côtés pour constater les dégâts et il m’a confirmé que les travaux allaient débuter incessamment."
 
En attendant, l’élu de Mahina envisage la délocalisation des services communaux concernés. "On est en train de voir s’il y a d’autres bâtiments communaux qui peuvent les accueillir parce qu’aujourd’hui se pose la question de la délivrance des passeports, poursuit-il. La commune vient de faire l’acquisition de nouveaux appareils et on se pose la question de mettre tout ce monde-là en sécurité parce que je ne peux pas me permettre d’accueillir du public dans ces conditions-là."
 
 
Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas et Naea Bennett







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 16:17 Le fare va’a de Tehoro vandalisé

Mercredi 22 Mai 2019 - 16:14 Angélina : une mort d'origine accidentelle

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Championnats du Monde U20 | Nescafé star | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes