SOCIÉTÉ

Maeva, victime des inondations : « Je n’en peux plus »


Mercredi 27 Décembre 2017 à 14:58 | Lu 2252 fois

INTEMPERIES – Ce mercredi matin, de fortes pluies ont frappé l’île de Tahiti. Dans le quartier de Taunoa, à Papeete, les riverains n’ont rien pu faire pour empêcher la rapide montée des eaux. Ce n’est pas la première fois qu’ils se retrouvent les pieds dans l’eau, ils sont excédés.


« Il y en a marre, marre, marre ! » Epuisée et tremblotante, Maeva a à peine la force de crier sa colère. Ce mercredi matin, elle s’est réveillée les pieds dans l’eau dans sa maison du quartier Agnieray, à Taunoa.

Cette situation, cette grand-mère l’a déjà vécue. Sur les murs de la maison familiale, les stigmates des intempéries de janvier dernier sont encore visibles. Il y a moins d’un an, la pluie était entrée d’un coup dans la maison. La famille n’avait rien pu faire.

Ce mercredi matin, une fois de plus, l’eau s’est invitée. Il n’aura fallu que 30 minutes pour que la demeure soit à nouveau inondée. Le fils de Maeva raconte, désolé :

« Vers 7h30, j’ai reçu un appel de mon fils me disant que la maison était inondée. L’eau monte sur la route et à partir d’un moment tout se déverse ici (dans la maison) et après, on ne peut plus évacuer. C’est saturé. »


Rainui a du mal à contenir sa colère. Ce dernier assure que depuis plusieurs mois il appelle la commune de Papeete pour venir dégager les caniveaux. Ce mercredi, les services de la mairie avaient fait le déplacement et commencé à déblayer.

Le fils de Maeva s'emporte :

« Là encore, c’est le jour, on peut éteindre l’électricité, on peut nettoyer, évacuer mais la nuit qu’est-ce que tu veux faire ? Mon fils vient de se faire opérer, il ne peut pas se déplacer… Cela fait un an que je demande à la commune de venir purger cette buse, même s’il faut payer, je suis prêt, mais non ! Personne ne vient, personne ne réagit. »

 


Maeva contemple le spectacle, impuissante. Cette habitante n’a plus la force de nettoyer. Opérée deux fois cette année, elle peut compter sur l’aide de ses enfants et mo’otua pour évacuer l’eau et déplacer les meubles. D’une voix à peine audible, elle lâche:

« Je suis arrivée à un moment où je n’en peux plus. »


Derrière elle, ses enfants évacuent l’eau de pluie avec des balais. La journée sera longue.

D’autres quartiers de Papeete ont été touchés par les pluies. Les services de la mairie et les pompiers sont venus en aide aux habitants. La pluie a cessé de tomber dans la matinée ce qui a permis de rassurer ceux qui avaient peur de revivre de mauvais moments.
 
Rédaction web avec Esther Parau-Cordette et Brandy Tevero
 











Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 16:57 Tourisme : Tahiti fait les yeux doux aux Canadiens

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018