MONDE

Liberté de la presse : la France 33ème pays sur 180 selon le classement de Reporters sans frontières


Mercredi 25 Avril 2018 à 17:04 | Lu 336 fois

MEDIAS – L’organisation mondiale pour la défense et la promotion de la liberté de l’information vient de dévoiler son évaluation sur la situation du journalisme dans 180 pays. Elle témoigne de l’accroissement des sentiments haineux à l’encontre des journalistes. La France n’y échappe pas.


En janvier 2018, des étudiants philippins sont descendus dans la rue pour manifester pour la liberté de la presse. (Crédit photo : AFP)
En janvier 2018, des étudiants philippins sont descendus dans la rue pour manifester pour la liberté de la presse. (Crédit photo : AFP)
La France se place 33ème au classement mondial de la liberté de la presse en 2018 édité par Reporters sans frontière (RSF). Cette étude menée dans 180 pays révèle un climat de haine de plus en plus marqué envers les journalistes d’après l’organisation.

 L’Hexagone se positionne derrière la Slovénie (32ème) et devant la République Tchèque (34ème). Par rapport à 2017, où elle était 39ème, la France gagne six places. Elle reste loin derrière des pays comme la Norvège ou la Finlande et même le Costa Rica ou la Jamaïque.

Concernant la France, RSF note :

« Si la presse est globalement libre et plutôt bien protégée par la loi, le paysage médiatique français est largement dominé par de grands groupes industriels dont les intérêts se trouvent dans d'autres secteurs. »

L’organisation estime que ces situations peuvent entraîner des conflits et menacer l’indépendance éditoriale. RSF veut pour exemple la chaîne de télévision Canal +, dont l’actionnaire principal est Vincent Bolloré. La chaîne a été soupçonnée de faire la promotion du Togo, pays où le groupe de l’homme d’affaires a réalisé d’importants investissements. Le milliardaire vient d’être mis en examen retentissante pour "corruption", dans une enquête sur les conditions d'attributions de ses concessions portuaires en Afrique de l'Ouest.

Autre élément important pour RSF : la montée en puissance du « mediabashing ». Selon l’organisation, politiques ou personnalités médiatiques remettent de plus en plus souvent en cause le travail des journalistes. Pour RSF, ces attaques ont été « particulièrement virulente(s) pendant la dernière campagne présidentielle ».

Reporters sans frontière note que ce climat se généralise à l’Europe. Un journaliste, Jan Kuciak, a été assassiné en février en Slovaquie, après la mort de Daphne Caruana Galizia dans l’explosion de sa voiture à Malte en octobre 2017. 
Rédaction web

LE TOP 10

1 – Norvège
2 – Suède
3 – Pays-Bas
4 – Finlande
5 – Suisse
6 – Jamaïque
7 – Belgique
8 – Nouvelle-Zélande
9 – Danemark
10 – Costa Rica 

LE FLOP 10

180 – Corée du Nord
179 – Erythrée
178 – Tukménistan
177 – Syrie
176 – Chine
175 – Vietnam
174 – Soudan
173 – Djibouti
172 – Cuba
171 – Guinée Equatoriale
170 – Laos
 







SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018