SOCIÉTÉ

Lévothyrox : la direction de la Santé préconise une "attention particulière" pendant la transition de formule


Vendredi 1 Septembre 2017 à 13:06 | Lu 1748 fois

SANTE - La nouvelle formule et ces nouvelles présentations sont mises à disposition dans les pharmacies de Polynésie au fur et à mesure de l’écoulement des stocks depuis début juin 2017. La direction de la Santé préconise "une attention particulière des professionnels de santé et des patients lors de la phase de transition pour éviter les erreurs."


Crédit :LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP
Crédit :LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP
Une polémique a récemment éclaté au tour du lévothyrox, médicament utilisé en traitement de l'hypothyroïdie. La nouvelle formule mise en circulation en mars 2017, a entraîné de nombreuses plaintes, concernant ses effets secondaires. Une pétition a même été lancée sur la toile, signée par plus de 176 000 personnes à ce jour et réclamant le retour à l'ancienne formule.  

Lundi, la société française d'endocrinologie (SFE) expliquait dans une note pourquoi un changement de formule avait été décidé. Pour la SFE, les symptômes rapportés par les patients sont le plus souvent "peu spécifiques (fatigue inhabituelle, sensation de ralentissement général, troubles du transit, variations de poids, perte de cheveux, vertiges ou étourdissements, palpitations, bouffées de chaleur, troubles du sommeil, crampes …)." "La nature de ces symptômes ne diffère pas de celle rapportée avec l’ancienne formule",  estime la SFE. 

Entre 6 000 et 7 000 Polynésiens sont sous lévothyrox. Le cancer du corps thyroïde est reconnu comme maladie consécutive à l'exposition aux radiations.  
Dans un communiqué ce vendredi, la direction de la Santé explique que la nouvelle formule et ces nouvelles présentations sont mises à disposition dans les pharmacies de Polynésie au fur et à mesure de l’écoulement des stocks depuis début juin 2017.

"Ces modifications ne changent ni l’efficacité ni le profil de tolérance du médicament", assure la direction de la Santé. "Toutefois, la
lévothyroxine étant une hormone thyroïdienne de synthèse à marge thérapeutique étroite, l’équilibre thyroïdien du patient peut être sensible à de très faibles variations de dose."
La direction de la Santé conseille, chez "certains patients : traités pour un cancer de la thyroïde, ayant une maladie cardiovasculaire (insuffisance cardiaque ou coronarienne et/ou des troubles du rythme), enfants, personnes âgées ou personnes ayant un équilibre thérapeutique difficile à atteindre, de réaliser un dosage de TSH dans les 6 à 8 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule. Les femmes enceintes sous Levothyrox sont invitées, quant à elles, à contrôler leur TSH dans les 4 semaines après le
début de la prise de la nouvelle formule."

La direction de la Santé requiert "une attention particulière des professionnels de santé et des patients lors de la phase de transition pour éviter les erreurs."
L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en place une surveillance renforcée pendant cette phase de transition pour s’assurer qu’elle se passe dans les meilleures conditions. 

Rédaction web 

Un document intitulé questions/réponses est consultable en cliquant ICI. Les professionnels de santé ou les patients peuvent déclarer tout effet indésirable directement sur le site signalement-sante.gouv.fr.








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 18:01 Sept cas confirmés de salmonellose

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017