SPORT

Les pistes d’athlétisme de Tahiti bientôt rénovées


Vendredi 31 Août 2018 à 16:42

INFRASTRUCTURES - Depuis 2015, le Pays et l’Etat ont investi, plus d’un milliard et demi de francs pour construire ou rénover les stades et les salles de sport. Dans le monde de l’athlétisme, c’est une véritable petite révolution qui est en train de s’opérer avec la rénovation du stade Pater.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
Les pistes d’athlétisme de Polynésie française sont dans le même état, voire pire, que celui des routes de Tahiti. Les trous y sont immenses. Le revêtement part en lambeaux. Pratiquer l’athlétisme en Polynésie relève du parcours du combattant.

Les deux seules pistes de Tahiti sont loin de faire rêver. Titaua Juventin-Morin, présidente de la fédération d’athlétisme de Polynésie, note : "La Punaruu a été refait il y deux ans, mais la piste n’est pas aux normes. Il manque un ou deux centimètres sur le tour. Le stade Pater, lui, n’est plus du tout accessible et donc interdit aux compétitions. On fait des compétitions à la Punaruu mais s’il y a un record, il ne peut pas être homologué."

Une situation qui va bientôt changer. En janvier 2019, Pater se dotera d’une nouvelle pelouse, d’éclairage Led et surtout d’une piste flambant neuve. Le Pays ne lésine pas sur les moyens : 230 millions seront investis dans la rénovation du stade. Encore faut-il que les équipements soient durables et de qualité.

Christophe Charpentier, président de la commission des équipements sportifs à la fédération française d’athlétisme, est actuellement au fenua, pour aider l’institut de la jeunesse et des sports à définir un cahier des charges. Le spécialiste lance : "Il ne faut pas faire du rafistolage ! Il faut des installations sur lesquelles on peut signer pour 156 ans sans problème… Il y aura toujours de la maintenance à faire, à retracer des lignes mais que ça ne devienne pas dans l’état où c’est actuellement…"

Il n’y a pas que Pater qui bénéficiera de cette rénovation. L’IJSPF a également lancé la construction d’un grand complexe sportif à Hitia’a. Un autre verra le jour à Papara. Début 2019, le stade de la Punaruu à Punaauia sera de nouveau éclairé.

Un peu plus tard, la salle Fautaua, elle aussi, sera remise à neuf. En tout, depuis 2015, l’IJSPF s’est vue octroyé près d’un milliard 600 millions de Fcfp, avec pour mission : améliorer les performances de nos athlètes et encourager la pratique du sport.

 
Rédaction web avec Tamara Sentis 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Mars 2019 - 12:09 Maiarii Fry veut décrocher sa carte pro

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018