POLITIQUE

Les communes gagnent plus de souplesse pour leurs plans de financement


Mardi 29 Janvier 2019 à 11:39

COMMUNES – Le Pays, l’Etat et les maires étaient réunis, ce mardi à la présidence, pour examiner les résultats et les préconisations issus de l’évaluation à mi-parcours du contrat de projets 2015-2020 relatif aux investissements communaux. Dans les prochains jours, un avenant au contrat de projets donnera désormais plus de souplesse et d’ouverture aux communes dans l’élaboration de leurs plans de financement.


(crédit photo : présidence de la Polynésie française)
(crédit photo : présidence de la Polynésie française)
Le haut-commissaire de la République, René Bidal, et le président du Pays, Edouard Fritch, ont réuni mardi matin les membres du comité de pilotage du contrat de projets 2015-2020 relatif aux investissements communaux.
 
L’objectif de cette réunion était d’examiner de manière collégiale, avec les maires et leurs représentants, les résultats et les préconisations issus de l’évaluation à mi-parcours du contrat.
 
Fruit d’un travail de plusieurs mois, cette évaluation a permis de conforter la méthode de travail adoptée ainsi que les pistes d’amélioration pour rendre l’intervention conjointe de l’État, du Pays et des communes plus efficace.
 
Parmi les recommandations figure notamment une proposition de moduler les seuils de financement, permettant ainsi, aux communes qui le souhaitent, de pouvoir compléter les dotations du contrat de projets par des financements extérieurs ou des ressources propres.
 
Cette disposition, qui fera l’objet d’un avenant au contrat de projets dans les prochains jours, donnera désormais plus de souplesse et d’ouverture aux communes dans l’élaboration de leurs plans de financement.
 
Depuis 2015, 32 projets communaux ont bénéficié d’un soutien financier du contrat de projets pour un montant total de plus de 5,4 milliards de Fcfp.
 
Injectés directement dans l’économie locale, ces investissements permettent d’offrir des services publics environnementaux de qualité, notamment dans les domaines d’adduction en eau potable, d’assainissement des eaux usées et de gestion des déchets.
 
À l’unanimité, les membres du comité de pilotage ont salué les échanges constructifs et les évolutions de cet outil qui donnent aux communes des moyens de satisfaire les besoins prioritaires de la population.
 
Pour l’année 2019, les investissements prioritaires soutenus par l’Etat concernent les infrastructures routières, le logement social, les infrastructures maritimes et aéroportuaires. L’Education est aussi au cœur des investissements avec des restructurations d’établissements comme au collège de Nuku Hiva et de Makemo.
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol et communiqué
 
 
 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018