SPORT

Les Aito Taure’a en route pour la Pologne


Jeudi 2 Mai 2019 à 16:05

FOOTBALL – Les Aito Taure’a, en lice pour la Coupe du Monde U-20, s’envolent ce jeudi soir pour la métropole. Après un arrêt de quelques jours, ils rejoindront la Pologne où ils ouvriront les festivités face au Sénégal.


Diego Araneda (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Diego Araneda (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Un an qu’ils attendent cela ! Les Aito Taure’a sont maintenant sur le qui-vive. Après l’annonce officielle du sélectionneur Bruno Tehaamoana, tout s’est enchaîné.
 
Mardi soir à Pirae, les joueurs s’étaient donné rendez-vous pour un ultime entraînement avant de prendre l’avion jeudi soir. Plus décontractés qu’à l’accoutumée, l’aventure de leur vie peut maintenant réellement commencer.
 
"Maintenant que la liste a été dévoilée, je pense que dans les esprits ils sont plus relâchés, et on a bien vu aussi à l’entraînement qu’ils étaient bien concentrés et prêts à relever le défi pour cette Coupe du monde", assure Bruno Tehaamoana, le sélectionneur des Aito Taure’a.
 
Ce que confirme Tutehau Tufariua, l'un des jeunes à aller disputer la Coupe du monde. "On a hâte de goûter au haut niveau, souffle-t-il. Là on est déjà dans le bain après le déplacement qu’on a fait au Paraguay et on se sent de plus en plus prêts pour affronter les grandes nations."
 
Prêts, les joueurs et le staff vont devoir l’être avant leur premier match, le 23 mai face au Sénégal, où ils arboreront les couleurs du fenua. Mercredi, la fédération tahitienne de football leur a remis leurs équipements. Un honneur pour les parents des joueurs.
 
"On est tout à fait heureux de le voir partir et représenter Tahiti, confie Miki Heitaa, la maman de Mauri. Parce qu’ils se sont longuement préparés pour cet événement, et nous en tant que parent, on ne souhaite que leur réussite."
 
Parmi les parents, on retrouvait aussi Efrain Araneda, le papa de Diego. Pour ce footballeur d'origine chilienne qui a joué pour Tahiti à la Coupe des confédérations, au Brésil en 2013, et qui est aujourd'hui l'entraîneur de l'AS Central, "c'est une fierté énorme, surtout quand tu viens de l’étranger".

"Ça fait 20 ans que je suis sur Tahiti, du coup Diego a grandi ici, il est Tahitien de cœur. Et c’est sûr que c’est une fierté, en tant que footballeur, en tant que coach, poursuit-il. Je pense que la Coupe du monde, c’est quelque chose d’inoubliable, ça va être un événement super pour lui, pour sa vie, donc je suis très content."
 
Pour Diego, participer à la Coupe du monde, "c’est un rêve depuis tout petit, c’est quelque chose qui va enfin arriver", dit-il dans un sourie. "Je suis content pour moi et pour mon père aussi parce qu'il m’a beaucoup aidé depuis le début."
 
Une fois arrivés à Paris, les Aito Taure’a feront étape à Clairefontaine, au centre technique national français, puis à Auxerre et Toulouse avant de rejoindre la Pologne.
 
Rédaction web avec Mathieu Fontaine et Olivier Huc







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes