SOCIÉTÉ

Le traitement des eaux usées expliqué aux enfants


Samedi 6 Octobre 2018 à 16:21

ENVIRONNEMENT - Les élèves de 5e du collège Anne Marie Javouhey se penchent sur le cheminement des eaux usées. Une problématique étudiée en cours et plus concrètement avec la visite de la station d’épuration de Papeete. Une découverte qui permet de comprendre les technologies utilisées pour traiter et nettoyer une partie des eaux usées de la capitale.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Pourquoi et comment sont traitées les eaux usées ? C’est à ces questions que ces collégiens doivent répondre dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire.  Accompagnés de Heipua Kervella, ingénieure, ils découvrent les différentes étapes pour nettoyer les eaux utilisées dans nos usages domestiques. Chaque jour nous utilisons en moyenne 200 litres d’eau.

la station d’épuration ouvre ses portes aux scolaires pour sensibiliser la jeune génération au parcours de l’eau depuis le robinet jusqu’à son rejet dans l’océan. L’infrastructure opérationnelle depuis deux ans, reçoit actuellement ¼ de sa charge polluante. Un chantier du prolongement du réseau d’assainissement est en cours.

"Cette station est dimensionnée pour traiter 3 500m3 d'eau usée par jour. Aujourd'hui la capacité en terme de réseau posé serait de la remplir presque à la moitié, sachant qu'aujourd'hui, on prolonge encore ces réseaux. Certains vont se prolonger jusqu'au quartier Paofai, ce qui permettra de remplir cette station au moins de moitié." explique Heipua Kervella, ingénieure.

Au cœur de la station, les élèves comprennent les différentes étapes de traitement des eaux usées et assimilent du vocabulaire technique : dégrillage, bassin tampon, clarificateur, autant d’étape qu’ils doivent retenir pour construire une maquette de la station.  "Cette visite va se traduire par la construction d'une maquette qui reconstitue le fonctionnement logique des différents processus de la station." indique Ronan Melscoet, le professeur.

la station d’épuration de Papeete est un outil moderne. Très automatisée, elle fonctionne pour avoir un impact minimum sur l’environnement. Les boues traitées puis séchées sont revalorisées . Elles servent d’engrais pour les parcs et jardins de la capitale.
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes