SOCIÉTÉ

Le rachat de TNT par Frederick Grey a été signé vendredi


Mardi 22 Novembre 2016 à 15:22 | Lu 2343 fois

TOURISME - Tous les actifs du groupe de Franck Falletta passent aux mains de l’homme d’affaire samoan, à l’exception de l’hôtel Hawaiki Nui. Le montant de ce rachat n’a pas été dévoilé. Les nouveaux propriétaires devront s’acquitter de la dette accumulée par TNT et qui se monte à plus d’un milliard de francs.


Crédit photo: P.Bastianaggi
Crédit photo: P.Bastianaggi
L’information révélée par nos confrères de la Dépêche de Tahiti le 12 novembre a été officiellement confirmée par les proches du groupe Grey : l’homme d’affaire samoan a signé vendredi dernier le rachat de Tahiti Nui Travel qui appartenait auparavant à Franck Falletta. Ce dernier, qui avait déclaré, lors des négociations, vouloir rester dans le groupe, a finalement cédé tous les actifs de la société, à l’exception de l’hôtel Hawaiki Nui de Raiatea qui est donc toujours à vendre.

La société TNT comprend Tahiti Nui Travel, Tahiti Tours, Tekura Travel Tahiti et Pacific Experience. Pour Grey investment (déjà propriétaire du Méridien Tahiti, des trois hôtels Sofitel de Polynésie française, et du Manava Beach Resort & Spa Moorea) c’est un pas de plus dans son développement touristique en Polynésie.

Selon une source proche du dossier, le groupe Samoan a également racheté la dette de TNT qui se monte à plus d’un milliard. Frederick Grey a d’ailleurs confié qu’il souhaitait la régler le plus rapidement possible pour restaurer une relation de confiance avec les débiteurs du groupe touristique.

Quant aux 140 salariés de TNT, les nouveaux actionnaires leur ont assuré qu’il n’y aurait pas de licenciement. Frederick Grey s’est adressé à eux il y a deux jours. "Un discours rassurant, explique une source syndicale. Cela s’est bien passé." C’est Diana Chin Choi, qui était directrice de Tahiti Tours, qui prend provisoirement la place de directrice générale de TNT. Et, selon une source proche du dossier, "il n’y a pas de raison qu’elle ne conserve pas le poste". 

Bénéficiaire d’une dérogation de l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) pour procéder aux négociations, le groupe Grey devra néanmoins attendre désormais l’autorisation définitive de l’APC. Elle pourrait intervenir dans quelques semaines. Voire dès le 1er décembre si l’homme d’affaire fait parvenir un "courrier d’engagement" dans les jours qui viennent à l’APC.  Ce courrier doit explicitement déclarer que TNT ne favorisera pas le placement des touristes dans les hôtels qui appartiennent au groupe.
 
Bertrand Parent
 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017