SOCIÉTÉ

Le nucléaire au cœur du 134ème synode de l'Église protestante maohi


Jeudi 26 Juillet 2018 à 12:24 | Lu 1018 fois

RELIGION - La question du nucléaire et de ses conséquences sur le sol polynésiens et ses habitants restent au cœur des préoccupations de l'Église protestante maohi. Un thème porté cette année par Richard Tuheiava, qui a de nouveau évoqué au 3ème jour du synode, la plainte pour "crime contre l'humanité" déposée par l’Église contre l'Etat français.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
C'est un sujet difficile pour beaucoup de familles polynésiennes qui luttent pour que soient reconnus les conséquences désastreuses des essais nucléaires, aérien et sous terrain, réalisés pendant près de trente ans en Polynésie.
 
La présentation de Richard Tuheiava ne devait durer qu’une heure, mais au vu de l’engouement suscité par le sujet auprès des 71 pasteurs rassemblés dans l’enceinte de l’école Taunoa, ce n'est finalement qu’au bout de 2 heures de discussion que la séance est levée. "Dans le cadre de mes fonctions" nous dit maître Philippe Neuffer, avocat et conseiller juridique de l'Eglise Protestante Ma'ohi "j'ai pu le voir, lorsque le ministre de la défense dit qu'il ne fait pas appel d'une décision et que le CEA (Le commissariat à l'Énergie atomique et aux Énergies alternatives, ndlr) fait appel, on peut voir qu'il y a une discordance dans le discours de l'Etat. Ces essais nucléaires... le but c'était certainement de faire avancer la science. ou en tout cas, la raison d'État française; mais nous avons été les premières victimes... et ces victimes réclament justice." 

 

Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Cela fait 2 ans que l’Eglise Protestante Ma’ohi a pris la décision de poursuivre l’Etat français pour « crime contre l’humanité ». Un combat pour lequel elle souhaite fédérer toutes les instances… politiques, associatives et religieuses du fenua.
 
Selon Joël Hoiore, Directeur de l’école Pastorale de Taha’a cet exposé a beaucoup aidé"surtout sur le déni de la France à assumer ses responsabilités. Et même si les essais nucléaires sont arrêtés, ses effets nocifs sur la santé perdure. Sur le plan mondial, la France occupe une position de force importante. La France ne doit pas se dédouaner des conséquences du nucléaire. Il est de son devoir d’assumer ses responsabilités. "

Vendredi 27 juillet, la commission d’étude sur le Nucléaire présentera ses conclusions et ses préconisations seront dévoilées le dimanche suivant lors de la clôture du 134ème synode de l'Église protestante maohi.

Rédaction web avec Jeanne Tinorua-Tehuritaua et Mata Ihorai








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018