SOCIÉTÉ

Le miel de Jean-Patrick Villain médaillé d'or


Samedi 2 Juin 2018 à 14:40 | Lu 1747 fois

APICULTURE - Ce samedi était organisé la deuxième édition du concours des miels. Initié par l’association APIS, regroupant des apiculteurs professionnels et non-professionnels, le concours a vu dix apiculteurs se disputer pour la médaille d’or. Et c'est le miel de Jean-Patrick Villain qui a été médaillé d'or.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Le miel, était à l’honneur aujourd’hui à travers un concours, vitrine du travail réalisé par les professionnels de l’association. Si par l'entremise du concours, le savoir-faire était mis en avant, rassurer le consommateur sur la qualité et l’authenticité du miel était à l'ordre du jour. 
 
Kala’i Selam, président de l’association Apis nous en dit plus. "Pour cette deuxième édition, dix miels ont été présentés. Ceux-ci ont, au préalable, été expédiés en métropole pour être analysés afin de vérifier si les normes en vigueur ont été respectées". Parmi les critères de sélection pour le jury "La couleur, l'odeur et bien entendu le goût".
 
 
Lors du concours, chaque miel avait sa particularité. des nectars différents qui n'ont pas laissé les membres du jury de marbre. A l'image de Maheata Banner, bien connue du grand public, qui présidait le jury. "Nous nous sommes un peu disputé pour désigner le trio de tête, mais on a réussi à s'entendre. La difficulté principale est qu'en matière de goût, c'est totalement subjectif".
 
Ce genre de concours permet à des apiculteurs de se faire un nom. Et cette année, c'est Jean-Patrick Villain de la commune de Arue qui remporte le premier prix, une consécration pour cette apiculteur bio. "Mon miel, d'après mes clients, est agréable en goût, il est parfumé et varie en fonction des saisons. Il sera plus clair en janvier avec la fleur du falcata et après il sera plus sombre en fonction des fleurs que les abeilles vont butiner."
 
Possédant une cinquantaine de ruches, Jean-Patrick Villain déplore cependant une baisse assez importante dans la production de ce nectar. "Pour l'heure on en ignore les causes. est ce que c'est parce que nous sommes plus nombreux à produire, ou une mauvaise année ?. C'est fonction aussi de la pluviométrie, tout dépend de nombreux paramètres qui varient chaque année." Pour cet apiculteur certifié bio, "Ce prix vient récompenser le bon travail de mes abeilles."
 
 Rédaction web avec Thierry Teamo







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 18:05 Les cas de dengue et de diarrhée en baisse

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018