SOCIÉTÉ

Le gouvernement veut promouvoir le "manger local"


Lundi 15 Janvier 2018 à 16:15 | Lu 911 fois

CONSOMMATION – Ce lundi, le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, a présenté à la presse la campagne "manger local". Elle a pour objectif de valoriser les producteurs du fenua et les produits naturels et de qualité.


– Ce lundi, le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, a présenté à la presse la campagne « manger local ». (Crédit photo : la présidence)
– Ce lundi, le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, a présenté à la presse la campagne « manger local ». (Crédit photo : la présidence)
 " Manger local " : une résolution pour 2018 ? C’est en tout cas une nouvelle campagne que lance le gouvernement. Cette initiative est portée par la chambre d’agriculture et de pêche lagonaire (CAPL).

Elle vise à mettre en avant des producteurs du fenua qui cultivent des produits locaux. Le but est aussi de promouvoir le produit local, de qualité, naturel ou biologique selon les mots du ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha.

« L’objectif est de rappeler que même si nous sommes un petit pays agricole, nous sommes capables d’avoir des produits de saison de qualité. »

Pour porter ce message, cinq ambassadeurs ont été choisis pour cette campagne. Le sportif Cédric Wane, Teiva Manoi, orateur du Heiva i Tahiti, Heia Teina, agricultrice biologique et présidente de l’association Bio Fetia, Jean-Pierre Despériers, chef cuisinier et Nathalie Convert, responsable d’une unité de transformation aux îles Sous-le-Vent.

Ils devront représenter les cinq bénéfices du manger local : la qualité, la provenance, le développement durable, le goût et la variété. Tearii Alphasouhaite créer un déclic chez les consommateurs :

« La saisonnalité, le goût, l’origine, et disons la valeur développement durable de ces produits locaux doivent être privilégié par le consommateur. Le prix est un des premiers critères d’achat mais n’oublions pas que manger bien, manger de qualité, c’est aussi bon pour la santé. »

Le ministre est aussi maire de la commune de Teva i Uta. En tant que tāvana, il a demandé à ses équipes de fournir un repas 100 % local une fois par semaine.

« Ça permettrait petit à petit d’organiser les filières de production locale. »

En parallèle, le gouvernement travaille sur la liste des substances chimiques autorisées dans l’agriculture au fenua. Celle-ci devrait être revue pour encourager l’utilisation des produits biologiques.
 
Rédaction web avec Oriano Tefau 


Comment va s’articuler la campagne ?
  • Des affiches
  • Un site internet (mangerlocal.pf) une page Facebook (Manger Local ) devraient être bientôt lancés  
  • Des visites chez les agriculteurs pour les consommateurs
  • Une brochure sur l’agriculture au fenua
  • Des publirédactionnels dans les magazines
  • Un calendrier 2018 contenant l’ensemble des informations relatives au Tarena
  • Des documentaires seront diffusés à compter du 31 janvier sur TNTV







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Juin 2018 - 14:57 Un vol d'Air Tahiti Nui annulé

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018