SOCIÉTÉ

Le Paul Gauguin, 20 ans et un poids économique important


Dimanche 18 Février 2018 à 12:49 | Lu 425 fois

CROISIERES – De nombreuses personnalités du fenua et du gouvernement se sont pressées samedi sur le bateau pour célébrer son anniversaire.


Feu d’artifice, petits fours et grands discours. Ce samedi, le navire de croisières Paul Gauguin a célébré son 20ème anniversaire. De nombreuses personnalités étaient présentes à cet événement.

Dick Bailey, président du Paul Gauguin, a rappelé dans son discours d’ouverture les bons résultats de la société. Des chiffres repris par le ministre de l’Equipement, Luc Faatau. Après avoir félicité la direction du PGC, ce dernier a insisté sur l’importance pour le fenua d’avoir un tel bateau de croisières dans ses eaux. Il a indiqué que le Pays soutenait cette entreprise et a déclaré :

« Il faut faire des efforts au niveau du carénage. Nous avons demandé au port autonome d’investir dans ce sens. Nous avons constaté un gros déficit dans ce domaine-là. Les bateaux sont obligés de partir à l’extérieur pour faire leur carénage. »

Le ministre de l’Equipement a affirmé que des études étaient en cours sur la zone de Papeete pour aménager un site qui permettrait aux navires d’effectuer leurs travaux de maintenance au fenua.

Cet anniversaire était aussi l’occasion de faire un point sur les projets du Paul Gauguin. Une nouvelle escale a été choisie : la presqu’île.

Le 6 juillet prochain, pour la première fois, les croisiéristes feront une halte à Vairao. Un événement auquel toute la population se prépare. Le tāvana délégué de Vairao, Jonathan Terihaa, a exposé :

« C’est un privilège pour toute commune. Nous sommes en train de développer les sites touristiques. Toute la population se prépare à accueillir le Paul Gauguin. 

Fort de tous ces soutiens, le Paul Gauguin devrait naviguer encore longtemps en Polynésie.

1% DES SALARIES SONT POLYNESIENS

Sur le Paul Gauguin, seuls les guides sont originaires du fenua. Ce qui représente 1% des salariés.  La majorité du personnel vient des Philippines. A la question : est-ce qu’un équipage 100 % polynésien sera possible un jour ? Le président du bateau, Dick Bailey, répond sans détour :

« Nous sommes très ouverts aux polynésiens qui souhaitent accepter les conditions de travail international qui s’appliquent à tous les bateaux en mer. Il n’y a pas beaucoup de Polynésiens qui seraient d’accord. Nous sommes un peu gâtés. Mais pour ceux qui sont prêts à l’accepter, la porte est grande ouverte. »

QUELQUES CHIFFRES

- 1, 3 millions : le nombre de kilomètres parcourus par le Paul Gauguin depuis qu’il est arrivé en Polynése; 
- 140 000  : le nombre de nuitées hôtelières; 
- 6 milliards : le chiffre d'affaires généré avec les petites structures polynésiennes dans les îles pour les activités terrestres chaque fois que le Paul Gauguin fait escale ;
- 264 000 : le nombre de billets d'avion aller/retour sur ATN. 








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018