SOCIÉTÉ

Le Aito Nui II, un remorqueur nouvelle génération à Papeete


Samedi 14 Octobre 2017 à 16:06 | Lu 1057 fois

PORT AUTONOME - Après 48 ans de bons et loyaux services le Aito II part à la retraite. Hier matin, le port autonome de Papeete a accueilli son tout nouveau remorqueur. Le Aito Nui II. Plus puissant et plus maniable que son prédécesseur, il va permettre d’assurer la sécurité de l’arrivée de bateaux toujours plus gros dans le port de Papeete.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Après deux ans de construction et un mois de convoyage, le Aito Nui II est arrivé à Tahiti ce samedi matin. L’équipe du port autonome de Papeete, l'a accueilli dans la rade. 

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Avec ses 1200 chevaux et sa capacité de traction de 60 tonnes, le nouveau remorqueur effectuera principalement des opérations de remorquage/ poussage dans le port. Plus manœuvrable et plus puissant que son prédécesseur, il permettra une meilleure sécurité des navires qui arrivent à Papeete.

Le Aito Nui 2 pourra escorter jusqu’à Papeete des porte container beaucoup plus gros que ceux que l’on voit actuellement en Polynésie. Il répond aussi aux besoins des pétroliers qui accosteront bientôt au nouveau quai, du côté de la passe. "Le port vient de revoir sa stratégie de développement (...) Nous venons de terminer le nouveau quai des pétroliers qui est positionné du côté de la passe de façon à libérer le vieux quai, puisque nous sommes sur un projet vers 2023, de déplacement des citernes. Le nouveau pétrolier sera du côté où, 3 à 4 semaines par an il y a de la houle de Sud. Il faudra deux remorqueurs de cette puissance pour sécuriser l'accostage du pétrolier. Et puis, de plus en plus, nous avons des paquebots de croisière de plus de 360 mètres. Il va falloir que nous ayons les moyens sur place puisque nous sommes le seul port international dans la région", détaille Georges Puchon, directeur du Port autonome. 

Doté de plusieurs chambres, cuisines et salles de bains, le navire pourra aussi partir plusieurs jours en haute mer pour des missions de sauvetage et de déséchouage.
Les marins du service de remorquage vont maintenant être formés à piloter ce petit bijou de technologie. Il sera mis en service d’ici la fin du mois de novembre. 
Rédaction web avec Tamara Sentis







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017