SOCIÉTÉ

La courageuse Vaiana séduit la Polynésie


Mardi 15 Novembre 2016 à 23:26 | Lu 5625 fois

CINEMA - Pleine d'audace, Vaiana a conquis l'océan Pacifique, mais aussi les coeurs de ceux qui sont venus l'admirer à l'avant-première du Majestic, mardi soir. Certains craignaient des offenses à la culture polynésienne : le film est maintenant ressenti comme un hommage.


Une jeune spectatrice interviewée devant l'affiche de Vaiana
Une jeune spectatrice interviewée devant l'affiche de Vaiana
Le Majestic avait réservé ses quatre salles à cette avant-première, et il fallait bien ça : plusieurs centaines d'enfants des quartiers, mais aussi quelques VIP, comme le Président Edouard Fritch, ont découvert mardi le premier Disney sur la Polynésie.

Vaiana (Moana pour la version américaine) raconte l’histoire d’une jeune Polynésienne qui brave les consignes de son père, ses peurs, et l’océan Pacifique, pour sauver son peuple, avec l’aide du demi-Dieu Maui.

Quelques heures après l’avant-première mondiale sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles, plusieurs centaines d’enfants polynésiens ont vu le premier Disney consacré à leur univers culturel.

« C’est comme si les acteurs, c’étaient nous », « c’est tout à fait notre culture », « ça fait plaisir de voir la Polynésie conquérir Hollywood » : à la sortie du Majestic, les commentaires étaient unanimement enthousiastes.

Le film avait suscité quelques polémiques avant sa sortie, sur l’obésité de certains personnages, ou l’absence de voix polynésiennes dans la version française. Un oubli réparé avec la voix de Mareva Galanter, dans un rôle secondaire. Et surtout, Disney prépare une version du film en langue tahitienne.

Les Polynésiens ont apprécié les références à la navigation traditionnelle. L’équipe de production était venue à plusieurs reprises en Polynésie française lors de la conception du film. Elle s’est inspirée de Tahiti et de Moorea, et a consulté des spécialistes pour ne pas commettre d’impair dans la description des villages traditionnels, ou le contenu des mythes polynésiens.

Les concepteurs du film se sont aussi fondés sur des recherches à Hawaï, Tokelau, Samoa, Tonga, ou encore la Nouvelle-Zélande, d’autres îles du vaste ensemble polynésien.

Le ministre de la culture de la Polynésie française Heremoana Maamaatuaiahutapu s’est réjoui des « marqueurs culturels importants » retenus par le film, tout en regrettant que Disney ait déposé comme marque commerciale les mots Moana et Vaiana, des « termes communs à l’ensemble du monde polynésien ».

Le PDG d'ATN Michel Monvoisin, coorganisateur de l’avant-première, estime que le film peut drainer une nouvelle affluence touristique. Il mise sur une « croissance de 20% des demandes » de voyages à destination de la Polynésie française, en fondant son analyse sur des films de Disney réalisés sur d’autres pays.

La sortie officielle est prévue le 30 novembre.
 
Mike Leyral et Laure Philiber

Heremoana Maamaatuaiahutapu - ministre de la Culture


Michel Monvoisin, président de Tahiti Tourisme et PDG d'Air Tahiti nui


Rolfi Chang, spectateur








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 17:05 Arue célèbre son 1er Heiva Noera

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017