SOCIÉTÉ

La commune de Taiarapu Ouest se mobilise contre l'installation d'un élevage de porcs sur le plateau de Taravao


Jeudi 12 Juillet 2018 à 09:00 | Lu 1580 fois

PÉTITION - Depuis mercredi, la commune de Taiarapu Ouest propose à ses administrés de signer une pétition pour dire "Non à la porcherie industrielle au plateau de Taravao".


Le dernier projet d'élevage porcin à la Presqu'île fait débat. Depuis mercredi matin, la commune de Taiarapu Ouest interpelle ses administrés sur les réseaux sociaux et lance même une pétition. 
 

"Chers administrés,

La Commune vous informe qu'elle lance à partir d'aujourd'hui une pétition afin de s'opposer au projet d'élevage porcin sur le plateau de Taravao. Le document est mis à la disposition de tous à l'Etat Civil des mairies de Toahotu, Vairao, Teahupoo et au Bureau du Maire où vous pourrez la signer. Un conseil municipal exceptionnel se tiendra également ce vendredi afin de soumettre aux élus une proposition de délibération actant le refus de ce projet en raison des risques environnementales et sanitaires sur la zone de Toahotu. En espérant que ces démarches puissent interpeller les hautes autorités". 


Ce projet d'élevage est initié par la SCEA Polycultures de Bruno Wan. Le 29 juin dernier, la commune de Taiarapu Ouest alertait déjà ses abonnés sur sa page Facebook : 

 
La Commune informe qu'une étude est actuellement menée par la société "Speed" concernant un projet de construction d'un élevage porcin dans le domaine de la Société civile d’exploitation agricole (SCEA) Polycultures situé au plateau de Taravao.
Le projet en quelques chiffres :

- élevage porcins intensif pour 1844 têtes.
- 2000 carcasses par an pour 170 tonnes de viande par an, représentant 20% de la production locale de Tahiti. 
- 2500 tonnes de lisier par an à évacuer par épandage et retournement de la terre, pour les besoins des cultures de maïs fourrages et pâtures de bovins viande.


En quoi cela nous concerne ?

Le dossier de l'étude d'impact sur l'environnement de ce projet révèle des éléments qui pourraient nuire aux espèces protégées du lac de Mitirapa ainsi qu'à la qualité de vie des habitants de cette zone.
En effet, l'un des principaux risques concerne les fortes pluies suivant l'épandage dans les 24h avant retournement. Dans ce cas, un ruissellement du lisier peut se produire ponctuellement et atteindre les cours d'eau en aval immédiat : la rivière Tehuihonu vers la baie Phaeton et la rivière Piiraaorie et son affluent vers l'anse Mitirapa. (lac de Tibériade)
D'autres Impacts pourraient également survenir tels que l'augmentation de l'azote dans les milieux récepteurs pouvant entraîner des "blooms algaux", un risque sanitaire lié à la leptospirose et les fortes odeurs qui émaneront de cet élevage portées par les alizés de nord nord-est, vers Mitirapa.
Il y a donc ici un réel risque de pollution.

Le société d'études "Speed" a recommandé un affichage du projet dans un cercle de 1 km, ce qui exclu la zone de Mitirapa pourtant concernée. De ce fait, la Commune suit de près l'évolution de ce projet et se chargera de vous tenir informés de son évolution.

Par ailleurs, un collectif contre ce projet s'est également constitué à Taravao. Il indique qu'il sollicitera un rendez-vous avec le maire et qu'il prévoit une manifestation dont la date n'a pas encore été arrêtée. 

Laure Philiber 


La pétition en ligne







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018