SOCIÉTÉ

La Dépêche contre Tahiti Infos : la hache de guerre est-elle enterrée ?


Vendredi 13 Avril 2018 à 14:57 | Lu 1292 fois

JUSTICE – Ce vendredi matin, le tribunal de commerce était censé étudier un recours émanant du groupe La Dépêche visant Tahiti Infos, qu’il accuse de concurrence déloyale. Mais à la demande des avocats des deux parties, l’audience a finalement été reportée alors que tous deux étaient prêts à plaider. Le fait que le plus vieux quotidien de Polynésie soit depuis quelques semaines imprimé par la rotative d’Albert Moux n’y serait pas étranger.


Cette requête a été déposée il y a de long mois par le groupe La Dépêche, propriété de l’homme d’affaires Dominique Auroy. La société réclame environ 50 millions de francs de dommages et intérêts au groupe Tahiti Infos pour concurrence déloyale.

Principal argument avancé par le requérant : les tarifs publicitaires pratiqués par Tahiti Infos. Ils seraient en moyenne 50% moins chers que ceux du quotidien payant.

Une situation de nature à engendrer, selon la direction de La Dépêche, une désorganisation volontaire de la concurrence.

Sauf que depuis le dépôt de cette requête de l’eau a coulé sous les ponts. Le 26 mars, le même tribunal de commerce a en effet prononcé la liquidation judiciaire de la rotative de la Dépêche. Et le quotidien payant est désormais imprimé par Pacific Press, propriété d’Albert Moux, qui imprime également Tahiti Infos.

Les directions des deux groupes seraient toujours en discussion et préféraient donc, pour l’heure, mettre leur bras de fer judiciaire en sommeil. L’audience a été renvoyée au 18 mai. Pas sûr pour autant que le dossier soit plaidé ce jour-là.

J-B. C. 
 
 
 






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018