SOCIÉTÉ

La CTC épingle la politique des transports du Pays


Mercredi 13 Décembre 2017 à 17:37 | Lu 1105 fois

INFO TNTV - La Chambre territoriales des comptes épingle à nouveau le Pays, cette fois sur sa politique relative aux transports terrestres. Coûteuse, désorganisée ou encore inefficace les qualificatifs accablent. Mais le nouveau schéma directeur des transports validé en août dernier par l’assemblée pourrait aider à rectifier le tir.


Archives Tahiti Nui Télévision
Archives Tahiti Nui Télévision
De 2009 à 2017, il n’y a quasiment eu aucune amélioration dans la politique relative aux transports terrestres. Selon la Chambre territoriale des comptes et en dépit de doléances récurrentes des usagers, de revendications régulières des exploitants, d’alertes répétées de la direction des Transports terrestres à sa tutelle, la situation n’a guère changé. Le Pays ne s’est toujours pas donné les moyens d’une véritable politique dans ce domaine.
 
Le rapport de la CTC émet des recommandations : la première concerne l’organisation de la direction des Transports et ses différentes missions. Ces 8 dernières années, l’accent a été presque exclusivement porté sur la sécurité routière au détriment surtout des délégations de services publics et de leur suivi.
 
La seconde recommandation porte sur l’application du nouveau schéma directeur des transports terrestres. Un document validé en août dernier, mais qui n’est toujours pas appliqué.
 
Ce nouveau schéma directeur propose une nouvelle version de la délégation de service public qui, pour la CTC, devra être mise en pratique en urgence.
 
Cette nouvelle version de la délégation de service public nécessite également des ajustements dans le mode de financement des transports publics. Notamment sur la tarification des prestations.
 
Souvent décrié par les parents d’élèves et de nombreux usagers, le transport en commun dans les communes autres que Papeete devrait être régi ou contrôlé par une nouvelle instance.
 
La dernière recommandation des juges de la Chambre a trait au financement de la délégation de service public qui devrait être mutualisée et prévoir des engagements précis sur la qualité de service.
 
L’application de ces différentes recommandations pourrait permettre au Pays de résoudre une grande partie des dysfonctionnements dans le secteur des transports terrestres. Joint par téléphone le ministre des Transports nous a confié que le nouveau schéma directeur des transports terrestres ne devrait être appliqué qu’au troisième trimestre 2018.
 
​Sam Teinaore
 
 

Les recommandations de la Chambre territoriale des comptes

Recommandation n° 1 : Rééquilibrer l’activité de la direction des transports terrestres en étendant ou redéployant les moyens vers le suivi des contrats de délégation de service public, de l’activité des opérateurs et des programmes d’investissement.

Recommandation n° 2 : Mettre en oeuvre dans les meilleurs délais le schéma directeur des transports terrestres adopté en août 2017.

Recommandation n° 3 : Lancer dans les plus brefs délais la procédure de délégation de service public des transports en commun de voyageurs.

Recommandation n° 4 : Instaurer une participation au financement de l’exploitation du réseau des transports publics réguliers de personnes qui corresponde aux contraintes de service public, dans le cadre réglementaire des délégations de service public de la Polynésie française.

Recommandation n° 5 : Mettre en place une instance de coordination entre les communes et le Pays sur les transports terrestres.

Recommandation n° 6 : Revoir l’organisation de la délégation de service public dans le sens d’une mutualisation des coûts et d’engagements précis sur la qualité de service.








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018