SOCIÉTÉ

La COP23 s’ouvre sur des appels pressants à maintenir le cap de l’Accord de Paris


Mardi 7 Novembre 2017 à 10:33 | Lu 398 fois

CLIMAT - La conférence annuelle de l’ONU sur les changements climatiques s’est ouverte à Bonn, sur des appels pressants et conjoints à maintenir le cap de l’Accord de Paris sur le changement climatique.


Le premier ministre fidjien Frank Bainimarama en compagnie de la ministre allemande de l’Environnement, Barbara Hendricks, qui boit de l'eau de coco. Crédit: PATRIK STOLLARZ / AFP
Le premier ministre fidjien Frank Bainimarama en compagnie de la ministre allemande de l’Environnement, Barbara Hendricks, qui boit de l'eau de coco. Crédit: PATRIK STOLLARZ / AFP
L’ouverture de la conférence a lieu cette année dans un contexte marqué par de nombreux phénomènes climatiques extrêmes parmi lesquels des ouragans dévastateurs, des incendies, des inondations, des sécheresses, une perte de glace, avec des effets sur l’agriculture qui menacent la sécurité alimentaire.

"Partout dans le monde, des milliers de personnes sont en souffrance, abasourdies par le déferlement des forces naturelles contre elles. Notre rôle en tant que responsables est de répondre à leur détresse en faisant appel à tous les moyens à notre disposition", a déclaré le nouveau Président élu de la COP23, le premier ministre fidjien Frank Bainimarama. "Cela signifie que nous devons honorer pleinement nos engagements et ne pas nous dérober."

M. Bainimarama a ajouté que, tout au long de l’année, les Fiji vont s’employer à mettre sur pied une "Grande Coalition" formée par les gouvernements - à tous les niveaux -, la société civile, le secteur privé et les organisations confessionnelles. Lors de la COP23, le Président de la COP entend rencontrer autant d acteurs non-étatiques, que possible.

La Secrétaire exécutive de l’ONU Changements Climatiques, Patricia Espinosa, a déclaré : "De concert avec l’Agenda du Développement durable, nous connaissons le chemin que nous devons emprunter pour faire face au changement climatique et au développement durable. "

Madame Espinosa a donné un aperçu du travail qui incombera aux gouvernements à Bonn - principalement d'avancer sur les règles d'application de l'Accord de Paris - phase technique - en temps et en heure, et de renforcer les méthodes et les moyens mis en œuvre pour y parvenir.

Ceci est essentiel pour que l’ambition principale de l’Accord de Paris puisse être atteinte, à savoir maintenir l'élévation de la température mondiale bien en dessous des objectifs de l’Accord de deux degrés Celsius et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter cette augmentation à 1,5 degré Celsius.

Mme Espinosa a souligné l’urgence d’enregistrer des progrès immédiats. "Nous devons aussi progresser pour concrétiser les engagements prévus pour 2020. À cet égard la finance et les promesses d’atténuation sont essentiels, " a-t-elle ajouté.

Bien que les Fiji président la COP23, le Gouvernement allemand fournit d’importantes ressources et de généreux moyens logistiques.

Le ministre allemand de l’Environnement, Mme Barbara Hendricks, a réitéré le soutien de son pays à l’ONU et a indiqué qu’en tant que ville hôte du Secrétariat de l’ONU Changements Climatiques, Bonn est en train de se transformer en centre mondial de l’action climatique et en plateforme internationale pour le développement durable.

La ministre allemande était également porteuse de bonnes nouvelles s’agissant du financement pour les pays en développement. Elle a annoncé que l’Allemagne soutiendrait le Fonds d’adaptation des Nations Unies en ajoutant 50 millions d’euros en 2017.
 
Rédaction web avec United Nations Climate Change


Tags : Bonn, COP 23, fidji





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 17:05 Arue célèbre son 1er Heiva Noera

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017