SOCIÉTÉ

L’élection d’Oscar Temaru annulée par le Conseil d’État


Vendredi 26 Octobre 2018 à 08:15

POLITIQUE – Le Conseil d’État vient de déclarer Oscar Temaru inéligible pour un an. Son élection en mai dernier est annulée et son compte de campagne est définitivement rejeté.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
L'indépendantiste Oscar Temaru est déclaré inéligible pour une année à compter de la décision. Son élection en mai en Polynésie est annulée, et son compte de campagne définitivement rejeté, selon une décision publiée ce vendredi par le Conseil d'Etat.
"M. Temaru a méconnu les dispositions de l'article L52-12 du code électoral (...) qui impose que le compte de campagne des candidats soit accompagné des justificatifs de recettes", estime la plus haute juridiction administrative, dans une décision dont l'AFP a obtenu copie.
Les magistrats relèvent que "le compte de campagne de M. Temaru fait apparaître en recettes une somme de 3 745 800 Fcfp dans la rubrique ‘produits divers’". Or, "aucune pièce justificative n'a été jointe au compte déposé qui permette d'établir l'origine ni la régularité de ces recettes", soulignent-ils.
Le Conseil d'État a ainsi confirmé le rejet "à bon droit par la Commission nationale des comptes de campagne et financement politiques" du compte de campagne de M. Temaru.
En outre, par la même décision, M. Temaru a été "déclaré inéligible à toutes les élections pour une durée d'un an à compter de la décision" et son élection à l'assemblée de la Polynésie française "annulée". C'est Cécile Tevaitau-Mercier, 4e sur la liste de la 3e section des îles du Vent du Tavini aux dernières élections, qui devrait prendre sa place dans l'hémicycle.
Enfin, l'indépendantiste "n'a pas droit au remboursement budgétaire de l'État", soulignent les magistrats.

> Le Tavini "consterné" se dit victime de sa plainte pour crimes contre l'Humanité

Dans un communiqué, le Tavini Huiraatira se dit "consterné par une décision de justice aussi inique que choquante, marque évidente
d’une interférence de l’exécutif national"
, et "ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec notre metua Pouvanaa a Oopa, lequel a été la première victime du colonialisme nucléaire français en octobre 1958". "Aujourd’hui, c’est au tour du leader historique du Tavini Huiraatira de payer le prix fort de sa communication pour crimes contre l’Humanité déposée le 2 octobre entre les mains du procureur de la Cour pénale internationale de La Haye, dans laquelle tous les présidents de la République vivants, de Giscard
d’Estaing à Macron, sont visés
, poursuit le communiqué. Au plan politique, nul besoin d’être grand clerc pour constater qu’en Macronie, la saison de la chasse aux opposants politiques est ouverte, sans vergogne. M. Oscar Temaru, qui reste toujours président de notre parti politique Tavini Huiraatira no te Ao Maohi - FLP et maire de la commune de Faa'a, nous rappelle que le combat pour la pleine souveraineté de notre Pays commande que nous restions unis et déterminés dans nos actions futures."
 
AFP et communiqué







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Juin 2019 - 17:52 Uturoa fête ses 74 ans

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes