SOCIÉTÉ

L'économie va mieux, la croissance est de retour


Mardi 24 Octobre 2017 à 11:40 | Lu 1071 fois

CONFERENCE ECONOMIQUE - Chaque année le Pays réunit les acteurs économiques de la Polynésie française pour faire le point sur la conjoncture économique et établir des perspectives sur l'avenir. Si cette année, les indicateurs sont au vert, la croissance revenant et l'économie se portant mieux, le seul bémol se situe au niveau de l'emploi. Celui-ci a du mal à redécoller.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
"Effectivement, c'est ce qu'il manque aujourd'hui pour rassurer la population.", reconnait Edouard Fritch. S'il se félicite que  "la croissance apparaît aujourd'hui, avec derrière une amélioration de la situation de l'emploi", il estime que celle-ci "n'est pas suffisante pour répondre à la destruction d'emplois qui a eu lieu ces dix dernières années. "

Pour le président du Pays, cela passe par le lancement de grands chantiers, comme par exemple "la ferme aquacole de Hao, et le lancement du village Tahitien, sur lequel nous planchons actuellement, même si ceux-ci ont eu du mal à décoller."

Concernant Hao, Edouard Fritch place de grands espoirs en celui-ci. "Ce grand chantier va contribuer, et j'en suis convaincu, à améliorer les chiffres de l'emploi." Pour autant, "La construction d'hôtels est incontournable pour nous, encore faut-il que l'on trouve des investisseurs et les produits qui vont avec le développement du tourisme."

Si les emplois pour des personnes qualifiés décollent, il en est tout autrement avec la population de  chômeurs qui ne possèdent pas de qualification. Et, ils sont nombreux. "C'est l'un des handicaps qui a été soulevé. Nos jeunes à la recherche d'un emploi  pour la plupart n'ont pas le profil recherché. Ils ne répondent pas aux besoins du marché. L'emploi est là, mais on arrive pas à mettre en face de cette demande, les bons profils."

Pour lui, "C'est la politique de la formation professionnelle qui pêche à ce niveau-là. On ne fait pas suffisamment d'efforts pour définir des produits de formation qui correspondent vraiment aux besoins des entreprises." . En cela il abonde dans le sens de la CTC qui conseillait au CFPA, "l’enrichissement du catalogue des formations".
 
Rédaction Web avec Sam Teinaore








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 11:36 La visite du haut-commissaire à Raivavae annulée

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017