SOCIÉTÉ

L'association Les enfants du fenua cherche des marraines


Jeudi 30 Novembre 2017 à 12:07 | Lu 2195 fois

SOLIDARITÉ - L’association Les enfants du fenua intégrée à la Croix rouge cherche des marraines volontaires. Être marraine, c’est accompagner un enfant défavorisé dans sa scolarité ou lui proposer des sorties sur du temps libre. Depuis plus d'un an, Céline, s’occupe deux fois par semaine de Lahaina, une jeune fille de 11 ans.


Crédit : Tahiti Nui télévision
Crédit : Tahiti Nui télévision
C’est un rituel bien rodé. Tous les mercredi après-midi et les vendredi après l’école, Lahaina se rend chez Céline, sa marraine. C’est ici qu’elle révise ses leçons de grammaire, d’orthographe ou encore ses lectures... Avec sa marraine, la jeune fille a appris la concentration et à être assidue à l’école. Chez elle, elle ne peut pas être accompagnée par un adulte .
"Je viens chez elle et j'ai toujours une glace. Après la glace, je fais mes devoirs, après je dessine. Je fais des mandalas", raconte Lahaina. 

En s’installant à Tahiti en Juillet 2016, Céline s’est rapidement investie auprès des enfants du fenua. L'engagement d’une marraine  est à la mesure de ce qu'elle souhaite apporter à un enfant.  La priorité reste le soutien scolaire.  "Au niveau de la scolarité, il y a un gros problème de concentration. Je voulais qu'elle apprenne à se concentrer", explique Céline. 

Elle souhaite aussi suivre Lahaina dans l’avenir. Céline quittera la Polynésie dans 2 ans."Au début ça a été difficile surtout pour Lahaina de faire la part des choses. (...) On lui explique bien l'objectif de notre participation, de ce parrainage et il y a aussi des liens affectifs après. le but c'est également de garder contact par la suite, même quand on repartira (...) On sera ravis d'accueillir Lahaina plus tard en métropole pour ses études."

La rencontre entre les familles et les candidates au parrainage est encadrée par l'association enfants du fenua qui lance un appel. L’association qui comptait jusqu’à 20 marraines, n’en a que 12 actuellement. Plus il y aura de marraines et plus des enfants obtiendront du soutien. "Ce sont les marraines qui choisissent les jours, les horaires, la durée qui leur convient. Ça peut être en semaine, le week-end, ça peut changer..." assure Aude, secrétaire de l'association. 

L'intérêt est d'offrir une ouverture d'esprit aux enfants. Céline a choisi de son gré de financer des cours de danse à sa filleule. Lehaina pratique désormais le ori tahiti. Elle a même participé au Heiva des écoles de danse, en juin dernier.


Rédaction web 

Si vous souhaitez devenir marraine, contactez le 87.74.17.05
 

Lahaina


Céline, la marraine







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017