SOCIÉTÉ

L’Etat débloque 1,2 milliard Fcfp pour la réduction de la fracture numérique


Jeudi 13 Décembre 2018 à 14:50

TECHNOLOGIES - Dans un communiqué, le haut-commissariat annonce que 1,2 milliard de Fcfp d’autorisations d’engagement ont été débloqués.


La pose du câble Natitua aux Tuamotu. Archives. Crédit OPT
La pose du câble Natitua aux Tuamotu. Archives. Crédit OPT
La station d’atterrage du câble sous-marin Natitua a été mise en service le 7 décembre dernier. Le câble relie Tahiti à une partie des Tuamotu et des Marquises. Les travaux qui ont duré trois mois ont permis la pose des 2 800 km de câble. Le lancement officiel des offres commerciales est prévu pour le 18 décembre. 
 
Moins d’une semaine après la signature officielle de la convention de financement, le haut-commissariat annonce que 1,2 milliard de Fcfp d’autorisations d’engagement ont été débloqués dont 30% font d’ores-et-déjà l’objet d’un versement immédiat à l’OPT à titre d’avance. Les 840 millions FCfp restant seront versés au fur et à mesure de la production des factures.
 
La pose du câble aura coûté 6,5 milliards de Fcfp, financés à hauteur de 55 % par l’OPT et à 45 % par l’Etat. Le câble Natitua a pour but le désenclavement numérique des 22 000 habitants des îles.  L'arrivée de la fibre dans les îles doit aider au développement des archipels dans les domaines économiques, sanitaires (télémédecine) et éducatifs (enseignement à distance).
 
Selon le haut-commissaire René Bidal, une convention de partenariat pourrait être signée entre le Pays et l’Agence du numérique dès le premier trimestre 2019.


Rédaction web avec communiqué 






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes