SOCIÉTÉ

Journée des droits des femmes : des équipages 100% féminins sur certains vols


Vendredi 8 Mars 2019 à 15:49

CÉLÉBRATIONS - Ce 8 mars est la journée des droits des femmes : un événement que tenait à marquer Air France. La direction nationale de la compagnie a donc décidé de composer trois équipages exclusivement féminins parmi ses centaines de vols. Et c’est l’un d’eux qui assurait ce matin le vol à destination de Los Angeles. Une surprise pour les passagers.


(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Un flacon de monoi et un pareo offerts à chaque passagère par la compagnie aérienne... Mais l’autre surprise du jour, c’est la composition de l’équipage quasi-exclusivement féminin. Pas de steward sur ce vol AF77 à destination de Los Angeles, mais uniquement des hôtesses. Il en est de même dans le cockpit : le commandant de bord et son second sont des femmes. L'une des passagères est ravie. "Je suis super contente, c'est très bien. C'est un peu dommage qu'on le note, c'est la seule chose qui me chagrine. Mais tant mieux, il faut que les grandes entreprises fassent de la place aux femmes, car quand on regarde les statistiques au niveau de tous les conseils d'administration, c'est un peu catastrophique. Mais il faut laisser du temps au temps et espérer que la jeune génération et que toutes les petites filles et tous les petits garçons y verront du bien. Il faut que ça change".

Pour la compagnie, c’est une bonne opération de communication, mais pas seulement. Elle fait figure de bon élève en matière d’égalité de traitement de ses salariés. "On a signé un accord depuis plusieurs années avec un observatoire qui suit cela, et si il doit y avoir des rattrapages, ils sont faits. Cet accord vise à gommer totalement les différences salariales" explique Lionel Rault, délégué régional Air France.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Hasard de l’histoire, le nom et le prénom de la commandant de bord, Andrée Gabriele, sont mixtes. Mais elle peut en témoigner : s’imposer dans des métiers prétendument d’homme, demeure compliqué pour les femmes. "C'est une vocation, et donc on fait des efforts peut-être un peu plus importants que les hommes pour y arriver. Il faut se blinder et avoir de la volonté malgré les remarques. Il y a des hommes qui sont très ouverts et qui sont très contents de nous voir arriver, et d'autres, même maintenant, qui ont des réticences. Il y a encore du travail pour quelques siècles..." nous dit Andrée Gabriele.

Et il fallait bien chercher pour trouver le seul membre d’équipage masculin : le second copilote, qui se faisait discret, mais qui s’attendait lui aussi à passer un bon vol. "Je suis chouchouté, il n'y a pas de souci" plaisante-t-il.
 
Jean-Baptiste Calvas






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019