SOCIÉTÉ

Intempéries : risques sanitaires, les précautions à prendre


Lundi 23 Janvier 2017 à 15:47 | Lu 6726 fois

SANTE - L'épisode de pluie du week-end est passé mais la vigilance est de mise : le risque sanitaire est bien réel. Quelques précautions à prendre :


Crédit ! J. Bellenand Marine nationale
Crédit ! J. Bellenand Marine nationale
Boue, détritus, inondations... Les intempéries ont provoqué des situations favorables à la transmission d’agents infectieux et aux accidents. Ces risques persisteront même lorsque les conditions climatiques s’amélioreront, prévient la direction de la Santé qui appelle la population à la vigilance. 

Les recommandations : 

> 1. La leptospirose est le risque infectieux le plus fréquent. Marcher pieds nus dans l’eau sale ou la boue augmente les risques de contact entre la peau et ces germes infectieux.
La leptospirose est une maladie grave causée par des bactéries (leptospires) qui pénètrent à travers la peau, les muqueuses ou par des blessures (même petites), lors de contacts prolongés avec la boue ou de l’eau sale, souillée par les urines d’animaux (rats,
cochons, vaches, chiens...).
Après une incubation en moyenne de 10 jours (pouvant aller de 2 à 30 jours), la maladie débute comme une forte grippe avec une fièvre élevée, des maux de têtes, des douleurs musculaires et articulaires. Une consultation médicale doit avoir lieu le plus tôt possible. Si le traitement n’est pas débuté assez tôt, des signes de complications peuvent apparaitre : atteintes du foie et des reins (jaunisse, urines rouge foncé), hémorragies... Le décès peut survenir dans 5 à 10 % des cas.
La leptospirose est soignée efficacement par des antibiotiques, à condition de consulter un médecin dès les premiers signes.
Consultez rapidement un médecin dès l’apparition des signes suivants, surtout s’il y a eu des contacts avec de l’eau ou de la boue potentiellement souillées durant les 3 semaines précédentes :
o fièvre élevée et brutale, avec malaise
o douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre
o forts maux de tête.

> 2. Les fortes pluies favorisent également le risque de propagation des germes fécaux
partir de fosses septiques défectueuses) ainsi que d’autres germes pathogènes.
Assurez-vous que l’eau que vous buvez est propre à la consommation. Il est
possible de récupérer de l’eau des fontaines publiques ou chez des personnes.
De même, cuisez bien les aliments et veillez à une bonne hygiène corporelle.

> 3. La saison des pluies est propice à la prolifération des gîtes larvaires et des moustiques. Pour éviter les risques de dengue, maladie à potentiel épidémique, protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Eliminez les gîtes larvaires.
Recommandations particulièrement importantes à suivre :
 Ne marchez pas pieds nus dans la boue et dans des eaux susceptibles d’être
souillées
 Ne vous baignez pas à la rivière ou à la mer
 Lavez-vous les mains fréquemment, gardez une peau propre
 Désinfectez rapidement toute blessure au niveau de la peau
 Assurez-vous que l’eau que vous consommez est potable :
o buvez de l’eau embouteillée
o faites bouillir l’eau du robinet pendant 10 à 15 minutes
o si vous récupérez de l’eau des fontaines publiques ou chez des personnes,
utilisez des contenants propres et uniquement pour contenir de l’eau
(bouteilles, bonbonnes d’eau…). Ces eaux doivent être bouillies pendant 10 à
15 minutes avant de les consommer.
 Cuisez bien les aliments avant de les consommer
 Contre les piqûres de moustiques, appliquez un répulsif cutané efficace. Utilisez
des moustiquaires de lits, des diffuseurs insecticides, des raquettes électriques…
 Recherchez et éliminez les gîtes larvaires au moins une fois par semaine : eaux
stagnantes, seaux à boutures, vases, sous-pots, récipients, pneus, gouttières,
caniveaux…
 En cas de fièvres brutales, de douleurs musculaires ou articulaires,
n’attendez pas pour consulter un médecin.
Redoublez de vigilance pour les personnes fragiles : personnes âgées, bébés
et enfants, femmes enceintes, malades chroniques


Un peu partout à Tahiti, les plus jeunes n'hésitent pas à se mettre à l'eau au lendemain des intempéries. Plusieurs communes ont pris ou sont en train de prendre des arrêtés d'interdiction de baignade. 
Rédaction web avec communiqué 








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 11:36 La visite du haut-commissaire à Raivavae annulée

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017