SOCIÉTÉ

Inscriptions sur les listes électorales : les jeunes, une cible difficile à capter


Mercredi 27 Décembre 2017 à 20:03 | Lu 786 fois

COMMUNES - Après le 31 décembre il sera trop tard : jeunes électeurs, il vous reste quelques jours pour vous inscrire sur les listes de votre commune. Certaines organisent des permanences spéciales samedi


Vous allez avoir 18 ans, ou vous ne vous êtes jamais inscrits sur les listes électorales de votre commune : c’est le moment de vous faire recenser si vous souhaitez faire entendre votre voix lors du prochain scrutin. Pour faire face à l’affluence des inscriptions tardives : certaines mairies ouvriront leurs portes samedi matin… c’est le cas de Mahina, qui soigne tout particulièrement ses nouveaux inscrits
"L'année dernière, en une journée, on a eu 60 personnes qui sont venues"... se souvient Georgina Aitamai, agent du bureau des élections. "Ils attendent toujours le dernier moment. On est ouverts samedi 30 de 8h à 11h, et on sait qu'on aura du monde!" "Il faut venir à la commune avec une pièce d'identité et un titre de domiciliation", ajoute Damas Teuira, le maire.

 

Laurine Bedon, jeune électrice de Mahina
Laurine Bedon, jeune électrice de Mahina
Laurine aura 18 ans le mois prochain… avec ses parents, elle fait ses premiers pas en tant que citoyenne : "C'est important, les femmes se sont battues pour qu'on ait le droit de voter. Mais ce sont d'abord mes parents qui m'ont poussé à venir m'inscrire. Dans un premier temps, je vais me renseigner auprès de ma famille pour savoir ce qu'ils pensent de la politique, mais après, je vais faire mes choix toute seule, parce-que la politique, c'est quelque chose qui me plaît. Je sais où me diriger on va dire". 

Une détermination plutôt rare, reconnaît le maire de Mahina. Beaucoup de jeunes manquent de repères pour participer à la vie de la cité : " Ce n'est pas évident d'accrocher les jeunes sur l'importance de participer à la vie démocratique. Entre les jeunes et la politique, il y a souvent un fossé. C'est notre devoir, à nous, les tavana, de refaire le lien avec cette jeunesse, et lui rappeler sa responsabilité de définir son avenir."  Damas Teuira ajoute : "Il y a eu un recensement de nouveaux électeurs, beaucoup de jeunes. On a organisé une cérémonie solennelle pour leur remettre leur première carte d'électeur, avec un discours sur la démocratie, sur l'engagement démocratique, et le pouvoir que représente le vote."

Si vous n’êtes pas encore inscrit, dépêchez vous : la plupart des bureaux des élections fermeront leurs portes vendredi. Sur Tahiti, seules Mahina, Teva I Uta, Taiarapu Ouest et Pirae ont prévu une ouverture exceptionnelle samedi matin. 
Laure Philiber 
 

 







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 20 Janvier 2018 - 19:36 Le rapport qui dérange

Samedi 20 Janvier 2018 - 12:33 Le Fare Manihini n'est plus

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2018 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017