SOCIÉTÉ

Inondations : le fiu des habitants de Punaauia


Mardi 13 Février 2018 à 17:52 | Lu 564 fois

INTEMPERIES – La côte ouest n’a pas été épargnée par les fortes pluies de la nuit. Des dizaines d’habitants ont les pieds dans l’eau, une nouvelle fois, et critiquent l’immobilisme des pouvoirs publics.


Les pompiers interviennent dans les différents quartiers depuis ce lundi... (Crédit photo : TNTV)
Les pompiers interviennent dans les différents quartiers depuis ce lundi... (Crédit photo : TNTV)
Les habitants du quartier Lequerre à Punaauia n’en peuvent plus. Les fortes pluies leur font revivre le même cauchemar qu’en 2007. Les maisons sont inondées. Le mobilier est à jeter.

 La cause ? Selon les habitants, le problème vient des caniveaux d’évacuation des eaux pluviales qui ne sont pas entretenus. Bertrand, un habitant, expose, fatigué :

« Nous n’avons toujours pas d’évacuation d’eau. Chose que nous demandons depuis 2008 mais les travaux n’ont toujours pas été faits. C’est éreintant… »


Bertrand et sa famille sont loin d’être les seuls dans cette situation. A quelques mètres de chez eux, Evelyne tente de repousser l’eau en dehors de sa maison. Pour elle aussi, la nuit a été difficile. 

« Après ce qu’il s’est passé en 2007, les différentes personnes sont passées sur place. Mais depuis, rien n’a été fait. Il est temps que les responsables prennent leurs responsabilités ! "

Depuis ce lundi, les pompiers de Punaauia sont à pied d’œuvre pour venir en aide aux habitants. Ils sont intervenus auprès d’une quinzaine de maisons, toujours dans les mêmes quartiers. Mataira Teriipaia, chef de garde des pompiers de Punaauia, commente :

« C’est le même problème tous les ans : il n’y a pas assez d’évacuation. Nous allons aux mêmes endroits à chaque fois. »


Aucune victime n’est à déplorer. Les dégâts sont, pour l’heure, matériels. Mais la colère ne retombe pas. Les habitants des zones sinistrées en appellent au pouvoir public.

Ils veulent se faire entendre comme Priscille, qui réside chez sa mère, propriétaire d’une maison dans le quartier Sénac. La jeune femme en veut au service de l’Equipement :

« Je suis en colère ! Ce n’est pas mon travail de faire l’Equipement. Ils le voient bien qu’il n’y a pas de caniveaux ici. L’évacuation de l’eau pluviale, c’est leur travail, pas le mien… »


En attendant que les conditions météo s’améliorent, les habitants de Punaauia espèrent que leur appel de détresse, sera entendu.
 
Rédaction web avec Thierry Teamo







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018