FAITS DIVERS

Homicide et tentative d'homicide aux assises


Dimanche 17 Février 2019 à 14:26

JUSTICE - A compter de mardi s’ouvre une nouvelle session de la cour d’assises au palais de justice. Cinq affaires y seront jugées sur deux semaines. Dont deux sordides dossiers. Parmi eux : celui d’une quinquagénaire, violée chez elle en janvier 2017 par un homme qui avait ensuite essayé de la tuer en incendiant son fare. Des faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Le 14 janvier 2017, une quinquagénaire résidant à Maharepa sur l'île de Moorea a vécu un terrible calvaire. En rentrant chez elle ce jour-là, elle surprend un cambrioleur sur sa terrasse.

Mais au lieu de fuir, l’homme la frappe puis la traine jusqu’en dans la maison pour abuser d’elle. Et il n’en reste pas là. Une fois son forfait commis, il répand du liquide inflammable dans le fare et y met le feu. Sa victime, meurtrie, parvient tout de même à s’extirper in extremis du brasier avant d’être secouru par un voisin. Des faits sordides dont l’agresseur répondra la semaine prochaine devant les jurés de la cour d’assises, un peu plus de deux ans après le drame. Accusé de viol et de tentative de meurtre aggravé, cet homme de 47 ans, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Mercredi et jeudi, un autre dossier d’homicide occupera la cour. Celui d’une mère de famille poignardée à mort par son concubin le 20 juillet 2017 à Paea. Comble de l’horreur, la jeune femme était enceinte d’un autre homme. Le fils aîné du couple âgé d’une douzaine d’années avait tenté de s’interposer mais sans parvenir à empêcher son père de commettre le pire. Cet homme de 50 ans risque lui aussi la prison à vie.

Et comme pour chaque session d’assises, plusieurs dossiers de viols sur mineurs seront jugées, probablement à huis clos.
 
JB Calvas






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes