SOCIÉTÉ

Halte à la prise de risques : carton plein pour la première session


Samedi 27 Janvier 2018 à 12:15 | Lu 705 fois

SECURITE – Ce samedi, au lycée hôtelier de Punaauia, 156 jeunes ont participé à l’opération halte à la prise de risques. Les inscriptions sont toujours ouvertes pour les sessions de mai et juin prochains.


« La route n’est pas une cour de récréation : il y a des règles ! » Les messages de la gendarmerie sont clairs. En ce samedi matin, les forces de l’ordre et leurs partenaires ont 156 jeunes âgés entre 17 et 25 ans face à eux. Ils sont venus assister à l’opération halte à la prise de risques (HPR). La formation a lieu au lycée hôtelier de Punaauia.

Commencée en 2005, HPR suscite beaucoup d’engouement. Cette année encore, les jeunes ont été nombreux à s’inscrire. Pour le capitaine Sylvain Vigneux, adjoint en charge de la sécurité routière, plusieurs raisons explique cette popularité :

« Les lots de nos partenaires attirent les jeunes : il y a des permis de conduire, des formations au code de la route, des casques et d’autres choses à gagner. Et puis, cette formation a aussi un impact pour faire venir les jeunes. »

Au cours de cette opération, gendarmerie, mais aussi direction des transports terrestres et auto-écoles distillent leurs messages. Un seul mot d’ordre : la prévention. Le capitaine reprend :

« Sur la route, il y a des règles. Nous leur disons qu’elles ne sont pas faites pour les embêter. Ces règles sont faites pour assurer leur sécurité mais aussi celles des autres. La route, c’est le partage. »

12 ans après la première édition, difficile de quantifier l’impact de cette population. Le capitaine Vigneux l’assume : les chiffres sont encore beaucoup trop élevés.

« Sur cinq ans, nous avons baissé en termes d’accident, en termes de blessés, en termes de tués mais cela reste insuffisant. »

Après une légère baisse du nombre de tués en 2014 et 2015, celui-ci est reparti à la hausse ces deux dernières années. 2017 compte 24 personnes décédées dans un accident de la route. Pour le début de l’année 2018, le bilan est dur : déjà trois morts.

HPR se veut être un moyen de sensibiliser les nouvelles générations au danger de la route : vitesse, fatigue et surtout, alcoolémie. Un fléau au fenua. L’alcool est souvent en cause dans les accidents. Le capitaine affirme :

« La prévention porte ses fruits, c’est du long-terme. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut évaluer dans les huit mois ou dans les six mois. L’opération que l’on mène finira par générer des réflexes chez les jeunes. Maintenant, il faut être patient… »

Rédaction web avec Thierry Teamo

Pratique
 
Le calendrier des sessions 2018 : le 10 février (à Moorea), 17 mars, 28 avril, 19 mai, 23 juin.
Des places sont encore disponibles pour les sessions de mai et juin
40467356
40 46 74 39

L'interview du capitaine Vigneux








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018