SOCIÉTÉ

Grève générale : la menace plane toujours


Jeudi 13 Septembre 2018 à 16:15 | Lu 1545 fois

REFORME – Ce jeudi, plusieurs leaders syndicaux ont été reçus pendant quatre heures par le président de la Polynésie française Edouard Fritch.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
Grève générale ou non? La réponse n'est pas encore connue. Ce jeudi, les syndicats ont rencontré le président de la Polynésie, Edouard Fritch, pour connaître sa position. Les discussions ont duré pendant quatre heures. Après cette entrevue, les syndicats ont convergé vers Paofai pour une nouvelle réunion.

La centrale syndicale, le Rassemblement des travailleurs polynésiens, dirigée par Mahinui Temarri s’est réunie mercredi. Les membres ont décidé de demander au gouvernement de Polynésie française de poursuivre les discussions sur la réforme de la Protection sociale généralisée (PSG). RTP ne se retrouve pas dans le texte actuel, tel qu’il devrait être présenté la semaine prochaine à l’assemblée de la Polynésie française. A sa sortie de la présidence Mahinui Temarii a indiqué : "Le vrai problème c’est qu’il y a des personnes qui vont déposer plainte et on va casser ce qui a été fait. Ça ne sert à rien si on doit casser. Cela va faire mal comme on ne peut plus travailler là-dessus. Autant le faire comme il faut avant et ne pas déposer plainte après."

Après leur réunion à Paofai, les syndicats n'ont pas confirmé qu'ils iraient ou non jusqu'à la grève. Leur réponse doit être connue vendredi.
 
Rédaction web avec Laure Philiber et Jeanne Tinorua-Tehuritaua 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018