POLITIQUE

Gaston Flosse devrait savoir jeudi s'il peut se porter candidat


Dimanche 14 Janvier 2018 à 19:53 | Lu 2507 fois

TERRITORIALES - En marge de son passage sur le plateau de TNTV dimanche soir, où il est revenu sur son déplacement à Abou Dhabi, Gaston Flosse a révélé qu'il était convoqué ce jeudi devant le juge des élections avec son avocat.


Gaston Flosse devant son accord signé avec un émir, sur le plateau du ve'a de TNTV, dimanche 14 janvier
Gaston Flosse devant son accord signé avec un émir, sur le plateau du ve'a de TNTV, dimanche 14 janvier
Gaston Flosse sera-t-il éligible en avril, pour le premier tour des Territoriales ? Selon lui, son avocat Me Quinquis, et "trois sommités du droit" qu'il a rencontrées, la réponse est oui : ses différentes peines d'inéligibilité se chevauchent et ne s'ajoutent pas, car le juge "aurait dû le préciser". Dans cette interprétation, sa première peine d'inéligibilité s'est achevée en juillet dernier, et la dernière le sera en mars, juste avant les élections. 

Mais le Parquet n'a pas la même interprétation du droit. Quelle sera la décision du juge des élections ? Elle devrait être connue ce jeudi, à 9h30, lors d'un entretien dans son bureau, avec Me Quinquis et Gaston Flosse. Si l'ancien président est éligible à partir de mars, il pourra s'inscrire sur les listes électorales, et se porter candidat. 

Si au contraire le juge des élections maintient son inéligibilité, Gaston Flosse a déjà annoncé son intention de "faire appel et d'aller en cassation", avec des procédures accélérées lorsqu'il s'agit d'élections. 

Et s'il n'est toujours pas éligible, quel serait le plan B au Tahoeraa ? "Pas sûr qu'il y ait un autre candidat" répond Gaston Flosse du tac-au-tac. Lui, en tout cas, ira jusqu'au bout. Et il met son parti en ordre de bataille pour les élections, avec de nouveaux cadres : Tepuanui Snow en est le porte-parole, et Kaiva Flosse le chargé de communication. 

Des rapprochements sont-ils possibles avec d'autres forces politiques ? "Il n'y aura pas d'alliances avec le Tavini, et encore moins avec le Tapura, qui a mis ce Pays dans la crise et qui achète ses électeurs pour gagner" tranche le leader orange. 

Quant à son successeur à la présidence, Gaston Flosse lui reproche sans pincettes de n'avoir pas rencontré l'émir d'Abou Dhabi : "Edouard Fritch est un imbécile, la chance lui est passée sous le nez"

A trois mois des Territoriales, la campagne est bien lancée.
 
Mike Leyral

 






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018