POLITIQUE

Gaston Flosse : "Les voix de Marine Le Pen sont celles du Tahoera'a Huira'atira, seul contre tous!"


Mardi 9 Mai 2017 à 14:19 | Lu 4863 fois

ÉLECTIONS - Le Tahoera'a Huira'atira a dressé son bilan de la présidentielle ce mardi matin, à sa permanence de Punaauia. Son président dénonce un surplus de procurations qui "datent de plusieurs années". Il en dénombre 2000 et entend déposer des recours.


Gaston Flosse, entouré de ses candidats aux législatives et de ses représentants à l'Assemblée, dresse, ce mardi, le bilan de l'élection présidentielle qui vient de s'achever. Pour le président du Tahoera'a Huira'atira, les voix polynésiennes de Marine Le Pen proviennent uniquement des partisans du parti orange. Te Nati pèse environ 3000 voix selon Gaston Flosse : "37000 personnes ont voté pour Marine Le Pen. Ca a été une élection difficile parce que tous les autres électeurs ont voté contre Marine Le Pen, contre le Front National, pas pour un programme !  (...)  Marine Le Pen ne nous a pas remerciés, même pas au 1er tour, mais nous ne l'avons pas soutenue pour cela, c'était pour la qualité de son programme. "

L'ex-président du pays n'a pas ménagé ses adversaires politiques, et notamment ceux du Tapura, qu'il accuse d'avoir multiplié les procurations dans certaines îles. Il annonce vouloir déposer des recours : "Nous allons déposer des recours parce que nous nous sommes aperçus que plusieurs communes, et depuis plusieurs années nous dit-on, ont des procurations en nombre incroyable. Certaines communes ont atteint 400 procurations, 300... Ce sont les communes de Tumaraa et de Rurutu... Qu'il y en ait une cinquantaine de la part de personnes qui sont malades, qui sont en voyage, ça peut se concevoir, mais quand on atteint 400, là, il y a vraiment de la tricherie ! ". Gaston Flosse indique que ces procurations dateraient de plusieurs années "4 ou 5, peut-être". Or, les personnes pointées du doigt par le président du Tahoera'a dans les îles pré-citées étaient alors membres... du parti orange. "C'est possible", concède-t-il "mais nous ne savions pas qu'elles trichaient !" 

Quant aux législatives, s'il se défend d'avoir posé des conditions, il espère que le parti mené par Éric Minardi lui renverra l'ascenseur : " Je pense que le Front national de Polynésie va voter pour le Tahoera'a Huira'atira. Nous l'avons soutenu sans aucune condition, nous avons voté Marine Le Pen, pour son programme, j'espère que le Front national local va voter pour le Tahoera'a aux législatives. C'est le juste retour des choses, la moindre des politesses". Pourtant, son représentant local, Éric Minardi, a déjà annoncé le nom des trois candidats qu'il présenterait lors de ce scrutin. 

Déjà en campagne pour les législatives dont le premier tour se déroulera dans un mois, le 03 juin, l'ex-président du Pays et ses candidats annoncent ne pas avoir déterminé où les futurs députés siégeraient en cas de victoire... Ils disent attendre les résultats du scrutin pour y voir plus clair : "les candidats, s'ils sont élus, ne siégeront pas au Front National. Nous avons soutenu la candidature de Marine Le Pen, mais pas du Front National. Alors si elle change le nom du parti, peut-être, et si elle crée un nouveau parti, nous en reparlerons, mais nous ne sommes pas pressés et nous voulons voir le résultat des législatives en France avant de nous prononcer."

Moana Greig, Teura Iriti et Vincent Dubois déposeront leur candidature demain au plus tard.
 
Laure Philiber 

 

L'interview de Gaston Flosse







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017