SOCIÉTÉ

French Bee : 42 candidats se sont présentés à la 2e session de recrutement


Jeudi 8 Novembre 2018 à 14:14

EMPLOI - Ils étaient 99 inscrits. 42 candidats se sont présentés ce jeudi au Sefi pour passer les épreuves de recrutement et espérer intégrer la compagnie low cost French Bee...


Ils étaient 42 ce jeudi matin au Sefi à Papeete. Crédit Tahiti Nui Télévision.
Ils étaient 42 ce jeudi matin au Sefi à Papeete. Crédit Tahiti Nui Télévision.
French Bee est en pleine période de recrutement. "Depuis le début de l'année, French Bee a déjà recruté plus d'une vingtaine de PNC, un chef d'escale et une attachée commerciale tous basés en Polynésie. Mais le développement de l'activité sur l’archipel nous amène à recruter d'avantage", confiait par message Muriel Assouline, directrice générale de French Bee à Tahiti Nui Télévision. 

Ce jeudi, une deuxième session de recrutement était organisée au Sefi. La compagnie low cost recrute de nouveau 20 PNC. 42 candidats sur 99 inscrits ont passé trois épreuves éliminatoires en anglais.

Si certains accumulent déjà des heures de vol, d’autres ont investi pour apprendre le métier et décrocher le certificat obligatoire de membre d’équipage. Tous aspirent à devenir hôtesse de l’air ou steward pour French Bee parce que c’est un métier qui les fascine. "J'ai déjà travaillé chez Volotea, une compagnie espagnole low cost en France. Et c'était une expérience plutôt bien. Là j'ai vu que French Bee recrutait sur Tahiti. Vu que j'ai grandi sur Tahiti, je suis revenu pour postuler. Et j'espère pouvoir rester ici", explique Louis Weisbeckr, candidat. Pour Jessie Teuira qui a obtenu son certificat il y a peu, c'est un "honneur" de pouvoir participer à cette session. "Maintenant c'est à nous de jouer. Pour moi c'est un rêve de petite fille de devenir hôtesse de l'air. (...) J'ai passé une formation à Papeete (...) Après l'obtention de la théorie, je suis allée en France pour passer la pratique. "
 
Il est 7h25, les portes de l’agence pour l’emploi s’ouvrent aux prétendants. Dans la salle d’examen : 4 représentants de French Bee. Après avoir recruté une vingtaine de PNC, un chef d’escale et une attachée commerciale en mars dernier, la compagnie low cost collabore de nouveau avec le Sefi pour sélectionner des candidats. "On espère avoir les candidats qu'on cherche aujourd'hui grâce à l'aide du Sefi qui travaille depuis le début avec nous, avec leur base de données pour trouver des candidats. J'espère bien qu'on puisse faire un autre recrutement dans l'avenir",déclare Miguel Teixeira chef de base des PNC de French Bee. 
"On a fait comme d'habitude sauf que là, vu le volume de recrutement, on a déployé des moyens un peu plus importants puisqu'on a présélectionné plus de 99 candidats. Il est sûr que la logistique est un peu différente qu'une logistique pour un recrutement de 1 ou 2 personnes par rapport auquel on a 10 ou 20 candidats", explique Hina Grépin-Louison, directrice du Sefi. 
 
Une parfaite maîtrise de l’anglais est exigée. Le concours comprend un test écrit suivi d’une mise en situation de groupe et d’un entretien d’embauche individuel. Chacune des trois étapes est éliminatoire. Après 20 minutes de test, les visages se détendent.
 
Sur 42 candidats, seuls 22 poursuivront les deux autres étapes. Vendredi, six autres polynésiens passeront aussi des épreuves. 5 concourent pour deux postes de Chef de Cabine et un pour occuper la fonction de chef de base. Les nouvelles recrues décolleront pour Paris fin novembre pour suivre les formations standards de la compagnie, avant d’embarquer sur leurs vols réguliers pour la formation pratique.

French Bee emploie aujourd’hui 230 personnels navigants (PNC et pilotes). 
Rédaction web avec Esther Parau Cordette


 






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes